19.05.2017, 00:01  

La haute couture à l’honneur

chargement
Emu, le grand couturier Hubert de Givenchy, ici avec Salvatore Gervasi, a évoqué des souvenirs vécus avec son amie Audrey Hepburn.

MORGES - Trois musées étaient réunis jeudi pour accueillir le grand couturier Hubert de Givenchy dans le cadre d’une retrospective à voir dès samedi.

milena michoud

info@lacote.ch

Malgré son âge avancé, Hubert de Givenchy n’a rien perdu de son élégance. Ni de son éloquence. De passage à Morges, le célèbre couturier parisien né en 1927 est venu rendre hommage à la région si chère à son amie Audrey Hepburn. Sa venue s’inscrit dans le cadre de l’exposition «Audrey Hepburn & Hubert de Givenchy: une élégante amitié», qui débute ce samedi. Elle reviendra sur la relation de complicité qui liait le couturier à la célèbre actrice devenue icône du cinéma. Une retrospective unique en Suisse, qui permettra aussi à ses visiteurs de découvrir les rues morgiennes puisqu’elle s’étend sur les trois lieux que sont l’Expo Fondation Bolle, le château et le Musée Alexis Forel.

Une exposition sous le signe de la collaboration

Si elle a été initiée par Salvatore Gervasi, conservateur de l’Expo Fondation Bolle, l’exposition est le fruit d’une collaboration étroite entre les trois musées morgiens. Ces derniers n’ont rien à envier à d’autres musées de taille puisqu’ils hébergent la 3e rétrospective mondiale sur les œuvres du grand couturier, à la suite du musée Thyssen-Bornemisza de Madrid et du Gemeentemuseum de La Haye. La taille des lieux ainsi que l’agencement avaient néanmoins inquiété à première vue Hubert de Givenchy. «Je dois dire que lorsque j’ai vu les cuirasses et les tapisseries, j’étais un peu anxieux quant à la venue des robes dans ces lieux, a-t-il déclaré, faisant référence aux armures et autres armes médiévales présentes dans les salles du château de Morges.

Une inquiétude qui s’est vite dissipée lors de sa découverte de l’exposition. Hubert de Givenchy n’avait posé qu’une seule condition à Salvatore Gervasi: viser la perfection, une qualité essentielle au monde de la haute couture. «Je suis stupéfait et émerveillé de voir, dans ces lieux, la perfection. Je suis ému également de sentir Audrey si présente parmi ces robes.» Les références à sa muse, icône du cinéma du XXe siècle, qui avait trouvé refuge à Tolochenaz, étaient nombreuses et chargées d’émotion. «Elle avait passé les plus beaux moments de sa vie ici. Mettre en place cette exposition dans ce petit village est un beau symbole.» Bien que qualifiée de «petit village», la Ville de Morges peut être fière.

Des pièces de collection

Outre des croquis, redessinés et offerts par le couturier à l’Expo Fondation Bolle pour l’occasion, les visiteurs pourront admirer de nombreuses pièces portées par l’actrice. Dont la fameuse robe noire issue du film «Breakfast at Tiffany’s» dotée d’une particularité inédite: «Il y a eu trois copies de la même robe pour le film. Celle-ci est la seule qui est fendue, elle a été portée par Audrey Hepburn uniquement pour la scène où elle sort du taxi», a expliqué Salvatore Gervasi.

Malgré des moyens restreints et des effectifs de petite envergure, les trois musées auront réussi un pari risqué, salué par Hubert de Givenchy en personne: «Ce n’est pas pour vous flatter, mais vous avez fait des miracles».

INFO +

Audrey Hepburn & Hubert de Givenchy: une élégante amitié

Du 20 mai au 17 septembre à l’Expo Fondation Bolle, au Musée Alexis Forel et au château de Morges.

Plus d’infos sur www.fondationbolle.ch


  Vous devez être identifié pour consulter cet article

Top