13.10.2017, 00:01  

Un parc pour échanger entre générations

Abonnés
chargement
Le jeu «Vitalo» permet de travailler son agilité en commun avec une autre personne se trouvant dans le parc.

 13.10.2017, 00:01   Un parc pour échanger entre générations

APPLES - La commune souhaite créer une place de jeux destinée aux enfants mais aussi aux personnes âgées. Le but, inciter aux liens intergénérationnels.

samantha lunder

samantha.lunder@lacote.ch

Pendant que bébé se balance, bambin grimpe... et mamie travaille son agilité. A Apples, un parc d’un nouveau genre pourrait voir le jour prochainement. Les toboggans et balançoires y côtoieraient des engins ludiques spécialement conçus pour les personnes du troisième âge. C’est l’idée imaginée par l’EMS fondation Commandant Baud et la Municipalité, pour permettre aux résidants, aux...

samantha lunder

samantha.lunder@lacote.ch

Pendant que bébé se balance, bambin grimpe... et mamie travaille son agilité. A Apples, un parc d’un nouveau genre pourrait voir le jour prochainement. Les toboggans et balançoires y côtoieraient des engins ludiques spécialement conçus pour les personnes du troisième âge. C’est l’idée imaginée par l’EMS fondation Commandant Baud et la Municipalité, pour permettre aux résidants, aux enfants et aux familles du village, de tisser des liens dans un espace accessible à tous. Cette nouveauté viendrait remplacer la place de jeux actuelle, appartenant à la commune mais qui se trouve sur le terrain de la fondation. «On partait sur un projet de rénovation conventionnel, mais la fondation nous a approchés en nous proposant d’y mettre des engins que ses résidants pourraient aussi utiliser. Nous avons tout de suite adhéré à l’idée», explique Marie-Christine Gilliéron, syndique.

Ce projet fait l’objet d’un préavis qui sera soumis lors du prochain Conseil communal d’Apples, le 23 octobre. Les transformations sont devisées à 78 500 francs. «Il y a trente ans, quand la place de jeux a été créée, l’idée était déjà de permettre aux pensionnaires d’avoir un contact avec les enfants. Aujourd’hui, le but est qu’ils cessent d’être spectateurs pour devenir acteurs de cet endroit», complète Jacques Brera, municipal en charge des parcs. Un jardin d’enfants se trouve d’ailleurs aujourd’hui dans les mêmes bâtiments que la fondation.

De son côté, l’EMS y a vu un moyen de développer ce lien social entre les générations, mais aussi de promouvoir la santé: «Pour nous, ce n’est pas qu’un lieu muni d’aménagements ludiques, c’est aussi un espace qui contribuera à l’amélioration de la qualité de vie des habitants», réagit Catherine Pavaux, directrice de la fondation Baud.

Adaptées à tous

Les différentes installations ont été choisies sur les conseils des éducateurs de l’EMS. Equilibre, motricité, et renforcement musculaire seront ainsi au programme pour les seniors. Elliptiques, vélo ou appareil pour exercer les mouvements des hanches, ces engins seront aussi ouverts aux plus jeunes. Certains seront pourtant adaptés spécialement aux pensionnaires en chaise roulante. Si le crédit passe la rampe du Conseil communal, les porteurs du projet espèrent accueillir les premiers adeptes de plein air en juin l’année prochaine. Le projet a pu bénéficier du soutien financier de la Fondation Baud, de dons privés et d’une subvention cantonale.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top