13.10.2017, 00:05  

Longue mobilisation pour sortir "Princesse" de son tuyau

Abonnés
chargement
1/10  

 13.10.2017, 00:05   Longue mobilisation pour sortir "Princesse" de son tuyau

Chéserex - Déjà rescapées de deux incendies majeurs, la vieille "Princesse", âgée de 17 ans, est allé se coincer dans un collecteur d'eaux claires sur les hauts de Chéserex. Il a fallu sept heures et l'intervention des pompiers pour la ressortir.

La Rolloise Valérie Anchisi en est encore toute émue. Elle a cru perdre sa vieille amie à quatre pattes «Princesse» qui s’est enfilé mardi dans un collecteur d’eaux claires mardi matin entre Chéserex et Bonmont. «Mais nous avons reçu l’aide d’hommes formidables qui n’ont jamais baissé les bras pour ressortir ma chienne en fin de journée. Je ne les remercierai jamais assez, surtout parce qu’à aucun moment ils ne m’ont laissé tomber.»

Deux secondes ont...

La Rolloise Valérie Anchisi en est encore toute émue. Elle a cru perdre sa vieille amie à quatre pattes «Princesse» qui s’est enfilé mardi dans un collecteur d’eaux claires mardi matin entre Chéserex et Bonmont. «Mais nous avons reçu l’aide d’hommes formidables qui n’ont jamais baissé les bras pour ressortir ma chienne en fin de journée. Je ne les remercierai jamais assez, surtout parce qu’à aucun moment ils ne m’ont laissé tomber.»

Deux secondes ont suffi pour qu'elle disparaisse

L’incident est survenu peu après 9h30 dans le bassin de rétention prévu pour absorber les surplus des ruissellements venus du Jura et du quartier de la Florettaz. Les chiens aiment y boire l’eau qui le traverse en tout temps. «Princesse était avec un autre chien d’une promeneuse rencontrée sur place, raconte la Rolloise. Il s’en est fallu de deux secondes pour que je la perde de vue. Et vu son âge et sa mobilité, elle n’aurait pas pu s’enfuir bien loin.»

Rapidement, Valérie Anchisi songe à une disparition du canidé dans le tuyau d’environ 60 centimètres de diamètre qui déverse les eaux claires dans ce bassin végétalisé. Durant 30 minutes, l’autre promeneuse et elle cherchent «Princesse» alentours avant de se renseigner sur le propriétaire du champ, puis d’appeler le municipal Patrick Barras au secours.

"Impossible qu'elle puisse se retourner"

En quelques minutes, l’élu déboule, accompagné des employés de voirie. Ils soulèvent les plaques de fonte des regards qui permettent d’observer le flux de l’eau. En vain. «Le tuyau est trop étroit pour qu’elle puisse se retourner, explique Patrick Barras. Mais quand on a soulevé le couvercle à la Vy-d’Etraz, à plus de 150 mètres de son point de départ, la chienne a été surprise. Et comme on était sur un embranchement, elle a réussi à se tourner et repartir d’où elle venait. On a eu de la chance. Elle était localisée et surtout, elle ne partait pas dans l’inconnu, jusqu’à Bonmont.»

Entre Claude Terry, responsable de la voirie, le municipal et le deuxième employé Anthony Kuhn, c’est ce dernier qui s’est avéré le moins large d’épaule. «Il n’a pas hésité et a tenté de plonger dans le tuyau», salue la maîtresse du chien. Assuré par son collègue, il s’est enfilé dans le collecteur. «Nous avons ensuite renoncé pour des questions de sécurité. Dans cette eau froide sans équipement adapté et sans radio, c’était trop dangereux», raconte le municipal.

Ensuite, une corde a pu être passée dans la conduite. «En y accrochant un seau, ils sont parvenus à faire avancer Princesse sur une cinquantaine de mètres, puis le bidon est arrivé jusqu’à nous sans la chienne», relate Valérie Anchisi.

Pompiers de Nyon à la rescousse

Les pompiers du SDIS Nyon-Dôle ont donc été appelés à la rescousse. Equipé d’une ancienne combinaison destinée à des exercices d’intervention chimique, d’un harnais permettant de le ressortir en tout temps du conduit, d’une radio et d’une caméra thermique, un soldat du feu s’est introduit dans le collecteur.

Après avoir rampé une vingtaine de mètres, il a pu annoncer la bonne nouvelle: «Elle est vivante, super-épuisée mais vivante.» Le courageux a pu la rassurer et l’emmener jusqu’au regard où il a fallu la hisser à la surface vers 17h30. «Elle était en hypothermie, mais a rapidement repris ses esprits au soleil en se roulant dans l’herbe», se souvient sa maîtresse. «Princesse», déjà amoindrie dans sa souplesse de l’arrière-train conservera de sa mésaventure quelques séquelles dans sa mobilité.

Une grille sera installée pour empêcher toute nouvelle intrusion dans le collecteur, annonce la Municipalité de Chéserex.

 

Une chienne déjà rescapée de deux incendies

«Princesse» paraît indestructible. La vieille chienne qui a vécu toute sa vie aux côtés de Valérie Anchisi est déjà rescapée de deux incendies majeurs: celui de la Bonbonnière, en juin 2015 à Rolle et six mois plus tard à Gland où le sinistre coûta la vie à ses deux compagnons félins. «Elle est un peu sourde et parfois étourdie, mais elle a tant d’importance pour moi», confie sa maîtresse.

Dès le lendemain de son sauvetage, elle furetait de nouveau devant un déversoir non loin de la plage de Rolle. «Elle va finir en laisse, mais dans son état, je suis toujours vigilante pour la protéger», avoue la Rolloise.

 


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !

À lire aussi...

ROLLELa Bonbonnière a pris feu en un éclairLa Bonbonnière a pris feu en un éclair

InsoliteUn blaireau provoque un effondrement de chaussée à ChéserexUn blaireau provoque un effondrement de chaussée à Chéserex

Top