12.08.2017, 11:17  

Jacqueline de Quattro vise le Conseil National en 2019

chargement
Jacqueline de Quattro visera le Conseil national, et non le Conseil des Etats, où siège déjà un libéral-radical.

 12.08.2017, 11:17   Jacqueline de Quattro vise le Conseil National en 2019

Succession Burkhalter - La Vaudoise Jacqueline de Quattro envisage de quitter le Conseil d'Etat en 2019 pour siéger au Conseil National en 2019.

Après avoir cédé la place à Isabelle Moret dans la course au Conseil fédéral, Jacqueline de Quattro vise désormais le Conseil National. La Vaudoise envisage de quitter le Conseil d'Etat en 2019 pour siéger à Berne.

"En 2019, j'aurai fait douze ans au Conseil d'Etat", déclare Mme de Quattro samedi dans le quotidien 24 Heures. "J'estime que j'aurai alors accompli le travail pour lequel j'ai été élue et qu'il est temps de laisser la place à quelqu'un de plus jeune".

Elle visera donc le Conseil national, et non le Conseil des Etats, où siège déjà un libéral-radical. "Olivier Français a réussi le tour de force de reprendre ce siège à la gauche en 2015, cet exploit se respecte", estime sa collègue de parti.

Après trois semaines de silence, la vaudoise s'exprimait pour la première fois sur sa stratégie en tant que candidate déclarée à la succession de Didier Burkhalter au Conseil fédéral. Il s'agissait de "laisser le maximum de chances à Isabelle Moret", dit-elle.

Avec un "double objectif". Premièrement, "rompre avec le leitmotiv du 'Ticino First'". Selon elle, "ce siège est romand et s'il revient à un Tessinois, on ne sera pas près de le récupérer".

Profiler les femmes

En second lieu, la démarche visait à "profiler les femmes compétentes et expérimentées" au sein du PLR. Pour elle, "l'égalité l'emporte sur les considérations régionalistes", les partis bourgeois n'étant pas à la pointe dans ce domaine.

"D'ailleurs, si la section tessinoise avait présenté Laura Sadis aux côtés d'Ignazio Cassis, j'aurais retiré ma candidature", affirme Mme de Quattro. "Isabelle Moret et Pierre Maudet ont fait savoir qu'ils n'auraient alors pas fait acte de candidature. Et le Tessin aurait son siège!", conclut la Vaudoise.

ATS

À lire aussi...

conseil fédéralSuccession Burkhalter: pas de candidature surprise au PLRSuccession Burkhalter: pas de candidature surprise au PLR

sans surpriseSuccession Burkhalter au Conseil fédéral: la conseillère d'Etat vaudoise Jacqueline de Quattro candidate à la candidatureSuccession Burkhalter au Conseil fédéral: la conseillère d'Etat vaudoise Jacqueline de Quattro candidate à la candidature

critiqueLa conseillère d'Etat vaudoise Jacqueline de Quattro lance une pique contre l'armée et les crashes d'avionsLa conseillère d'Etat vaudoise Jacqueline de Quattro lance une pique contre l'armée et les crashes d'avions

Top