13.10.2017, 00:01  

Les dames seront mieux payées

Abonnés
chargement
«Personne ne verra son salaire baisser», a assuré le conseiller d’Etat Serge Dal Busco.

 13.10.2017, 00:01   Les dames seront mieux payées

GENÈVE Le gouvernement a présenté la nouvelle grille salariale des fonctionnaires de l’Etat. Elle profitera surtout aux femmes.

ats

info@lacote.ch

Le Conseil d’Etat genevois a bouclé le projet Score de refonte du système d’évaluation et de rémunération de l’administration cantonale. Le salaire de 57% des personnes concernées augmentera, surtout dans la santé et le social.

«Personne ne verra son salaire baisser. S’il y a des changements, c’est à la hausse», a souligné mercredi le conseiller d’Etat Serge Dal Busco, chargé...

ats

info@lacote.ch

Le Conseil d’Etat genevois a bouclé le projet Score de refonte du système d’évaluation et de rémunération de l’administration cantonale. Le salaire de 57% des personnes concernées augmentera, surtout dans la santé et le social.

«Personne ne verra son salaire baisser. S’il y a des changements, c’est à la hausse», a souligné mercredi le conseiller d’Etat Serge Dal Busco, chargé des finances, lors de la présentation du projet Score (Système, compétence, rémunération et évaluation). De fait, 57% des personnes en poste verront leur salaire augmenter pendant une période transitoire de six ans.

La nouvelle grille salariale bénéficiera surtout aux femmes, plus nombreuses dans les métiers de la santé et du social. La revalorisation de certaines fonctions sera aussi favorable à 60% des employés dans le bas et le milieu de l’échelle salariale. En revanche, 35% des plus de 45 000 fonctionnaires actuels verront leur progression salariale temporairement suspendue et 8% ne subiront pas d’effet.

Système obsolète

En vigueur depuis 1974, le système d’évaluation des fonctions de l’Etat de Genève est devenu obsolète. Il établit 2500 fonctions, dont 700 sont tombées en désuétude. Sa refonte liste 147 emplois références regroupés en 23 domaines professionnels. Elle remplace les 30 classes salariales par 20 niveaux de salaires et introduit une progression salariale linéaire, au lieu des deux niveaux actuels.

Cinq critères d’évaluation ont été retenus, dont le plus important est la compétence professionnelle (la formation, le savoir-faire). Certaines fonctions dans la sécurité, les finances publiques et l’informatique sont réévaluées à la baisse. Le salaire à l’engagement sera inférieur après l’entrée en vigueur du système, prévue au 1er janvier 2019.

Le Conseil d’Etat souligne que Score supprime plus d’un quart des indemnités et débours, critiqués par la Cour des comptes, en les intégrant au salaire. Ainsi, 43% des montants actuellement versés en indemnités sont intégrés dans la grille d’évaluation.

Syndicats opposés

Genève veut ainsi mettre en place un système équitable, cohérent et global, à l’image de ceux des cantons de Vaud et de Bâle-Ville ainsi que des villes de Lausanne, Neuchâtel et Zurich. Score coûtera 60 millions de francs après six ans de mise en œuvre, un montant qui redescendra à 40 millions, sur une masse salariale actuelle de 5 milliards. Le projet doit à présent être étudié par le Grand Conseil.

Le Cartel intersyndical du personnel de l’Etat et du secteur subventionné demande «son retrait pur et simple». Il estime que les baisses de salaire annuel atteindront 12% dans certains services. Membre du Cartel, le Syndicat interprofessionnel des travailleurs juge ce projet inacceptable, «car il mettrait fin au principe d’égalité de traitement dans les services publics et parapublics.»


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top