17.08.2019, 15:29

Festival du film de Locarno: le Léopard d’or au réalisateur portugais Pedro Costa pour «Vitalina Varela»

chargement
Pedro Costa et son actrice Vitalina Varela ont triomphé à Locarno.

distinction Le palmarès du 72e Festival de Locarno est connu. C’est le film «Vitalina Varela», du Portugais qui triomphe, avec le Léopard d’or et le prix de la meilleure actrice.

Vitalina Varela du réalisateur portugais Pedro Costa a reçu le Léopard d’or samedi au 72e Festival de Locarno. Le film raconte l’arrivée à Lisbonne d’une Cap Verdienne ayant perdu son mari. L’actrice Vitalina Varela reçoit aussi le prix de la meilleure actrice.

Le jury international présidé par la cinéaste française Catherine Breillat a décerné un son prix spécial à «Pa-go» du réalisateur sud-coréen Jung-bum Park. Le Français Damien Manivel remporte le prix de la mise en scène pour «Les enfants d’Isadora», tandis que le prix d’interprétation masculine est remis à Regis Myrupu dans «A Febre» (La fièvre). Une mention spéciale est décernée pour «Hiruk-Pikuk si al-kisah», du réalisateur indonésien Yosep Anggi Noen et pour «Maternal» de l’Italienne Maura Delpero.

 

 

Vitalina Varela est une Cap-Verdienne restée dans son archipel tandis que son mari était parti chercher du travail en Europe. Elle vit 25 années seule, avant de se retrouver à Lisbonne, dans la maison délabrée construite par son mari et qui est désormais la sienne.

«Pa-go» (La hauteur de la vague) retrace l’histoire de la jeune Yea-eun, qui, apeurée par la mer qui a emporté ses parents, reste sur une île où elle est maltraitée par les habitants de village.

«Les enfants d’Isadora» revient sur l’histoire de la danseuse américaine Isadora Duncan. Après la mort d’un de ses enfants en 1913, elle a composé un solo d’adieu. Un siècle plus tard, quatre femmes font la rencontre de cette danse bouleversante.

 

 

Alunissage fictif

Dans «Hiruk-Pikuk si al-kisah» (La science des fictions), Siman découvre des étrangers en train de filmer un alunissage fictif en Indonésie. Il est capturé et se fait couper la langue. En cette année qui marque le 50e anniversaire de la mission Apollo 11, Yosep Anggi Noen revient sur ce moment marquant et imagine qu’il a été mis en scène en Indonésie.

 

 

La fiction de Maura Delpero raconte, elle, l’histoire de Lu et Fati, deux futures mères adolescentes hébergées par un ordre religieux à Buenos Aires. Sœur Paola y arrive pour prononcer ses vœux. Mais la maternité imminente de ces filles la met dans une situation difficile.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

nominationFestival du film de Locarno: la Française Lili Hinstin succède à Carlo Chatrian à la directionFestival du film de Locarno: la Française Lili Hinstin succède à Carlo Chatrian à la direction

carnet noirCinéma: l’acteur américain Peter Fonda, inoubliable dans Easy Rider, est mort à 79 ansCinéma: l’acteur américain Peter Fonda, inoubliable dans Easy Rider, est mort à 79 ans

CinémaCinéma: la comédie suisse «Wolkenbruch» de Michael Steiner en lice pour les OscarsCinéma: la comédie suisse «Wolkenbruch» de Michael Steiner en lice pour les Oscars

Top