25.07.2018, 12:32

Piqûres: vous êtes la cible privilégiée des moustiques ? On vous explique pourquoi

chargement
Plusieurs paramètres influencent les diptères dans le choix de leur proie.

Insectes Un fléau pour certains, un détail pour d'autres, les moustiques ont bel et bien repris leurs droits en cette période estivale. Et crevons l’abcès d’entrée, non, vous n’avez pas une "peau à moustique". Mais oui, vous pouvez être davantage ciblé que vos congénères. Plusieurs paramètres influencent les diptères dans le choix de leur proie. Explications.

La respiration

Plus une personne expire du CO2, plus elle est prise pour cible. Ainsi, les individus en surpoids sont appréciés des moustiques. Les femmes enceintes – qui rejettent près d’un quart de plus de dioxyde de carbone que la moyenne – sont presque deux fois plus piquées que la normale.

À noter que ces insectes sont capables, selon les espèces, de détecter du CO2 sur des distances allant jusqu’à 50 mètres.

 

 

L’odeur et la chaleur

Pourvus d’un odorat très développé – les moustiques sont capables de reconnaître 150 odeurs différentes issues du corps humain –  ils se fient aux effluves pour identifier leurs cibles, détaille Sciences et Avenir. Ils sont particulièrement attirés par la transpiration qui dégage notamment de l’acide lactique, de l’acide urique et de l’ammoniac. Et, de surcroît, ces insectes détectent plus facilement une personne dont la température du corps est élevée, conséquence inhérente de la transpiration.

 

 

Outre la sueur, la consommation d’alcool peut également entraîner une légère hausse de la température de la peau. Quand l'éthanol pénètre dans le système circulatoire, il dilate les petits vaisseaux situés à la surface de la peau et entraîne un afflux de sang, affirme un rapport de l'institut Smithsonian.

 

 

Le groupe sanguin

Vous êtes du groupe O ? Vous avez deux fois plus de chance d’être piqué qu’une personne du groupe A. Les moustiques sont capables d’identifier le groupe sanguin d’une personne grâce à un signal chimique sécrété par la peau.

Les bactéries

La peau humaine, justement, est un foyer naturel pour un grand nombre de bactéries, différentes ou non. Une diversité qui va calibrer l’intérêt du moustique. Plus les bactéries sont semblables, moins il sera attiré. Et inversement.

À souligner encore qu’ils préfèrent piquer les parties du corps qui abritent des colonies de bactéries plus «robustes», à l’instar des pieds ou des chevilles.

Comment se protéger des moustiques ?

Selon l’Union fédérale des consommateurs, les ultrasons, huiles essentielles et autres bracelet antimoustiques ne servent à rien. Ce sont les sprays répulsifs qui constituent la meilleure protection. Ils peuvent toutefois avoir une efficacité variable en fonction de leurs composants.

Le répulsif au DEET est le plus efficace. Il doit cependant avoir une concentration en principe actif de 25% ou 30% au maximum, Puisqu'il s'agit d'un produit toxique, il ne doit pas être utilisé par les enfants ou les femmes enceintes. 

Le répulsif à l’icaridine a une efficacité correcte, d'autant plus s'il a une concentration de 16%. Ce principe actif est irritant à des concentrations de 25 %.

Le répulsif à l’IR3535 est variablement efficace. Il protège bien du moustique commun. Il n’a pas d’effets indésirables notoires et convient aux enfants et aux femmes enceintes.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Contre-attaqueBrésil: Rio lâche des millions de moustiques transgéniques contre la dengue et le zikaBrésil: Rio lâche des millions de moustiques transgéniques contre la dengue et le zika

santéZika: des moustiques mutants pour vaincre le virus en copulantZika: des moustiques mutants pour vaincre le virus en copulant

atroceEcosse: un cycliste envahi par un essaim de midges, les moustiques voraces des HighlandsEcosse: un cycliste envahi par un essaim de midges, les moustiques voraces des Highlands

épidémieEtats-Unis: les moustiques porteurs du Zika se sont peut-être installés en FlorideEtats-Unis: les moustiques porteurs du Zika se sont peut-être installés en Floride

épidémieVirus Zika: découverte d'un moustique "naturellement infecté" au BrésilVirus Zika: découverte d'un moustique "naturellement infecté" au Brésil

Top