29.11.2018, 14:41

Préservatifs: ils seront remboursés en France, mais pas en Suisse

chargement
L'Office fédéral de la santé publique n'a pas l'intention de suivre l'exemple français.

sida Alors que la France a décidé cette semaine que certains préservatifs seraient remboursés par la sécurité sociale, la Suisse n'a pas l'intention d'en faire autant. L'Office fédéral de la santé publique rappelle toutefois qu'il s'agit d'un instrument essentiel dans la lutte contre le VIH.

La Suisse n'a pas, comme la France, l'intention de rembourser les préservatifs, même ceux remis sur prescription médicale. A la veille de la Journée mondiale de lutte contre le sida, Berne insiste néanmoins sur l'importance de cet outil de prévention.

L'assurance maladie obligatoire ne rembourse pas les préservatifs, a indiqué l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), interrogé par Keystone-ATS. L'office rappelle cependant que le préservatif est présenté comme un outil de prévention essentiel dans ses campagnes de sensibilisation et d'information grand public (lovelife.ch). Celles-ci s'adresse avant tout aux groupes cibles et à des populations particulièrement vulnérables au VIH et aux autres infections sexuellement transmissibles (IST).

La Suisse n'adoptera pas la mesure récemment introduite par la France. Dès le 10 décembre, les Français pourront en effet se voir délivrer en pharmacie des "boîtes de 6, 12 ou 24 préservatifs (...) sur présentation d'une prescription d'un médecin ou d'une sage-femme", a précisé le Ministère français de la santé dans un communiqué. Une mesure rare, que certaines mutuelles belges ont également adoptée en 2016.

 

 

Prévention pas remboursée

La prophylaxie préexposition contre le VIH n'a pas plus de chance d'être remboursée. Le Conseil fédéral a récemment refusé une demande de prise en charge de la PrEP contre le VIH par l'assurance obligatoire des soins. Dans un communiqué diffusé jeudi, le Groupe sida Genève affirme ne pas être convaincu par les arguments avancés par le gouvernement en réponse à la question posée par le conseiller national Mathias Reynard (PS/VS) sur cette prophylaxie.

"Il est incompréhensible que l’OFSP et les responsables de l’étude SwissPrEPared pensent qu’il soit nécessaire de mener une énième étude sur la PrEP avant d’examiner si son remboursement par l’assurance obligatoire des soins est opportun", réagit jeudi le Groupe dans un communiqué.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

PréventionPour lutter contre le sida, la France va rembourser des préservatifsPour lutter contre le sida, la France va rembourser des préservatifs

JusticeJustice: clap de fin pour les préservatifs Harry Popper de la chaîne Magic XJustice: clap de fin pour les préservatifs Harry Popper de la chaîne Magic X

PréventionJO 2018: quelque 110 000 préservatifs vont être distribués à PyeongChangJO 2018: quelque 110 000 préservatifs vont être distribués à PyeongChang

InsoliteInsolite: 30'000 préservatifs, 33 masseurs prostatiques et 48 boules de geisha, l'étrange butin de voleurs coquinsInsolite: 30'000 préservatifs, 33 masseurs prostatiques et 48 boules de geisha, l'étrange butin de voleurs coquins

Technologiei.Con, un préservatif connecté mesure les performances sexuelles des hommesi.Con, un préservatif connecté mesure les performances sexuelles des hommes

Top