21.11.2018, 00:01

Madrid veut avoir son mot à dire sur Gibraltar

Premium
chargement
Le chef du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, a agité, hier, la menace d’un veto sur le projet d’accord sur le Brexit.
Par par MATHIEU DE TAILLAC, Madrid

BREXIT Nouvel obstacle au projet d’accord de divorce entre le Royaume-Uni et l’Union européenne: l’Espagne menace désormais de boycotter le texte.

La réaction est allée crescendo, jusqu’à ce que, hier matin, le président du gouvernement espagnol agite la menace d’un veto: «L’Espagne votera non au Brexit le 25 novembre si l’accord de retrait ne reconnaît pas le rôle de l’Espagne dans la négociation directe du Royaume-Uni sur Gibraltar», a...

À lire aussi...

On résumeLes 5 infos qu’il ne fallait pas louper cette semaineLes 5 infos qu’il ne fallait pas louper cette semaine

DrameIntempéries en France: un mort et cinq blessésIntempéries en France: un mort et cinq blessés

Relations internationalesGuerre commerciale: la Chine et les Etats-Unis annoncent un accord préliminaireGuerre commerciale: la Chine et les Etats-Unis annoncent un accord préliminaire

Etats-UnisDestitution: le renvoi de Donald Trump en procès approuvé lors d’un 1er voteDestitution: le renvoi de Donald Trump en procès approuvé lors d’un 1er vote

criminalitéParis: un homme menace des policiers au couteau, il est abattuParis: un homme menace des policiers au couteau, il est abattu

Top