29.11.2018, 07:54

Ukraine: "La Russie nous considère comme une colonie" dénonce le président

chargement
Le président ukrainien demande le soutien de l'OTAN pour lutter contre "l'agression" de la Russie.

Conflit Le président Ukrainien Petro Porochenko a demandé l'intervention de l'OTAN pour soutenir son pays face à la Russie. Il appelle à l'unité du monde occidental face à "l'agressivité" de Poutine lequel considère l'Ukraine comme une "colonie".

Le président ukrainien Petro Porochenko a demandé jeudi aux pays membres de l'OTAN de déployer des navires en mer d'Azov pour soutenir son pays dans la crise face à la Russie. Selon lui, le président russe Vladimir Poutine ne veut rien de moins qu'occuper cette mer.

"Le seul langage qu'il comprenne est l'unité du monde occidental", a déclaré le président Porochenko au quotidien allemand Bild. "Nous ne pouvons pas accepter cette politique agressive de la Russie. Ce fut d'abord la Crimée, puis l'est de l'Ukraine. Il veut maintenant la mer d'Azov", a-t-il souligné.

Vladimir Poutine a répété mercredi que les forces russes avaient fait "leur devoir" en arraisonnant par la force dimanche trois navires ukrainiens au large de la Crimée.

L'incident entre la Russie et l'Ukraine s'est produit non loin de la péninsule ukrainienne de Crimée annexée par la Russie en 2014. Les gardes-côtes russes ont tiré sur trois navires de la marine ukrainienne, faisant trois blessés parmi les marins à leur bord.

L'Ukraine, "une colonie"

Il s'agit de la première confrontation militaire ouverte entre Moscou et Kiev depuis l'annexion de la Crimée et le début, également en 2014, d'un conflit armé dans l'est de l'Ukraine entre forces ukrainiennes et séparatistes prorusses, qui a fait plus de 10'000 morts.

M. "Poutine veut le retour du vieil empire russe. La Crimée, le Donbass, il veut tout le pays", a accusé Petro Porochenko. "Comme un empereur russe, tel qu'il se voit, son empire ne peut fonctionner sans l'Ukraine. Il nous considère comme une colonie", a ajouté le président ukrainien.

Petro Porochenko a enfin lancé un appel appuyé à la chancelière allemande, Angela Merkel. "En 2015, a-t-il dit, elle a déjà sauvé notre pays par les négociations de Minsk et nous espérons qu'elle nous soutiendra une fois de plus aussi fort, avec nos autres alliés".

Le président ukrainien a promulgué mercredi la loi martiale dans son pays. Si les conditions d'application de la loi sont encore floues, elle a été introduite pour 30 jours dans dix régions frontalières et côtières. Elle permet de mobiliser les citoyens, réguler les médias et limiter les rassemblements publics. 

Pour M. Porochenko, elle a avant tout un caractère "préventif". "L'objectif de la loi martiale consiste à montrer que l'ennemi payera très cher s'il décide de nous attaquer. Cela sera comme une douche froide qui arrêtera les fous ayant le projet d'attaquer l'Ukraine", a-t-il expliqué.

 

 

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

ROYAUME-UNIL’avenir du Brexit décidé dans les urnesL’avenir du Brexit décidé dans les urnes

MAGHREBA Alger, la présidentielle  ne fait pas recetteA Alger, la présidentielle  ne fait pas recette

CRISEIsraël en mode électoralIsraël en mode électoral

BIRMANIELa Gambie dénonce  le «silence» de Suu KyiLa Gambie dénonce  le «silence» de Suu Kyi


Top