17.10.2019, 00:01

Une Amérique vénale

Premium
chargement
Une Amérique vénale

La politique étrangère du président Donald Trump se retourne contre les intérêts des Etats-Unis, notamment après l’abandon des Kurdes en Syrie.

Un homme d’affaires dans un fauteuil de président. Le milliardaire Donald Trump dirige la première puissance mondiale comme une entreprise, depuis la Maison-Blanche: en fonction du rapport coût-bénéfice. Le parrainage de l’Arabie saoudite? La promesse de milliards de dollars en retour. L’abandon des Kurdes syriens? Ils n’apportent rien aux Américains, si ce n’est des problèmes. Le retrait de l’accord...

Top