16.07.2019, 18:00

Jeunesses: présider la «Fédé», une affaire d’hommes

Premium
chargement
1/7  

Jeunesses Sur les dix-huit présidents qui ont dirigé la Fédération vaudoise des Jeunesses campagnardes depuis sa fondation il y a 100 ans, cinq sont issus d’une société du district de Morges. Et une seule femme.

En 100 ans d’histoire, la Fédération vaudoise des Jeunesses Campagnardes n’a compté qu’une présidente: Denise Hofmann, il y a douze ans. «Nous prêtons attention à avoir des filles au comité. Depuis une dizaine d’années, elles y sont bien représentées», souligne Cédric Destraz de Vers-chez-les-Blanc actuellement à la tête de la «Fédé».

Etre un homme de 25 à 30 ans demeure le profil type pour devenir président de la FVJC. Il n’empêche, les femmes sont de plus en plus présentes au sein de la «Fédé». Elles représentent un tiers...

À lire aussi...

SociétéJeunesses: comment la «Fédé» a pris racine dans la région de La CôteJeunesses: comment la «Fédé» a pris racine dans la région de La Côte

Savigny 2019De Colombier à Savigny, la Cantonale des Jeunesses campagnardes démarre ce mercrediDe Colombier à Savigny, la Cantonale des Jeunesses campagnardes démarre ce mercredi

ThéâtrePour le 100e des jeunesses, la «Fédé’» brûle les planchesPour le 100e des jeunesses, la «Fédé’» brûle les planches

Top