27.03.2019, 19:30

Police Région Morges: les radars dans la région, toute une stratégie

chargement
La police morgienne a expliqué sa stratégie (photo d'illustration).

Trafic routier Radars dit "sympathiques", girafes: la Police Région Morges explique comment elle s'en sert. La stratégie se veut préventive, avant de sévir.

Un radar peut souvent... en annoncer un autre! C’est ce qu’a expliqué en toute transparence le commandant de la Police Région Morges, Martin de Muralt, mardi soir, au Conseil intercommunal à Tolochenaz. Il a présenté aux délégués politiques des six communes membres la stratégie déployée dans la région pour l’utilisation de ses radars. Chaque semaine, un tournus équitable est effectué afin d’installer les radars dit «sympathiques» – ceux qui affichent la vitesse de circulation, suivie d’un visage qui sourit ou qui fait la moue – et la girafe, ce radar mobile tâcheté d’orange. 

La stratégie se veut préventive avant de sévir: les radars sympathiques sont installés chaque semaine dans une commune différente, à deux endroits. Jusqu’à la semaine suivante, des analyses sont ainsi effectuées:.«Ensuite, en fonction du résultat, nous plaçons la girafe la semaine d’après à l’endroit qui a été le plus problématique», explique le commandant Martin de Muralt.

Alors même si les gens sont ainsi avertis de la venue de la girafe en amont, le résultat est sans appel: les automobilistes lèvent considérablement le pied lorsque vient cet «animal exotique». A titre d’exemple, un radar sympathique avait été posé au chemin de la Chenaillettaz à Tolochenaz. Le taux d’infractions s’élevait à 23,02%. Avec la girafe, l’infraction a baissé à 1,64%. «L’idée n’est pas de piéger les gens, on a même des bandes réfléchissantes sur le radar. Nous sommes dans une dynamique éducative», complète le commandant.
 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

MorgesPolice Région Morges: bientôt une application pour gérer les amendes?Police Région Morges: bientôt une application pour gérer les amendes?

Top