26.01.2018, 00:01

Le quatuor Sine Nomine offrira Wagner au Théâtre de Grand-Champ

chargement
Le quatuor Sine Nomine offrira  Wagner au Théâtre de Grand-Champ
Par Jean-François Vaney

MUSIQUE Pour sa venue à Gland, le fameux collectif surprendra, avec une seconde partie consacrée au compositeur allemand.

Toujours à la recherche de quelque nouveauté, le Quatuor Sine Nomine introduit Richard Wagner (photo) dans le programme qu’il donnera dimanche au Théâtre de Grand-Champ (17h), dans le cadre des Concerts de Gland. Dans une transcription de Christian Favre (professeur de piano émérite du Conservatoire de Lausanne), trois des cinq «Wesendonck-Lieder dans leur version pour soprano, piano et trio à cordes seront interprétés par deux musiciennes nées sur les rives du Léman, Delphine Gillot, soprano, Virginie Falquet, piano, et le trio des Sine Nomine, Patrick Genet, violon, Hans Egidi, alto, et Marc Jaermann, violoncelle.

La composition de ce cycle de lieder relève d’une idylle que Wagner entretenait avec Mathilde, la jeune femme d’Otto Wesendonck, son riche protecteur, lors d’un séjour dans la propriété du couple à Zurich où le compositeur de «Tristan et Iseut» s’était réfugié à la suite de l’insurrection de Dresde. Comme celle-ci écrivait des poèmes, c’est l’unique fois que Wagner a mis en musique des textes qui n’étaient pas de sa main. Sans compter que travailler à ce projet était aussi un alibi pour se voir plus souvent... Les poèmes exaltent une nature idyllique, la nuit, l’amour et les rêves merveilleux qui embrasent l’âme.

Du même Wagner précédera «L’Enchantement du Vendredi-Saint», un tube symphonique extrait du 3e acte de «Parsifal», également transcrit pour quatuor par Christian Favre. Pour la petite histoire, disons que Wagner avouera plus tard qu’il avait eu la vision de Parsifal devant le spectacle de la nature au printemps en avril 1857, le jour où il s’est installé avec son épouse dans le pavillon que le couple Wesendonck avait mis à leur disposition dans son jardin zurichois. Avec Mozart («Quatuor avec piano K478») et Schubert («Quartettsatz»), la première partie préparera très agréablement l’auditeur à l’écoute des œuvres de Wagner. Jean-François Vaney

Dimanche 28 janvier au Théâtre de Grand-Champ, 17h. Adultes: 35 fr., enfants jusqu’à 15 ans: 10 fr., adolescents: 15 fr.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top