26.06.2019, 19:13

Maxime Le Forestier encense Paléo en direct sur France Inter

chargement
Maxime Le Forestier sur la scène des Arches, lors de sa dernière venue à Paléo, le 25 juillet 2014.

Culture Invité de l'émission "Par Jupiter" et interrogé sur les festivals, le chanteur français a dit tout le bien qu'il pensait du rendez-vous nyonnais. Il en a profité pour placer aussi le groupe Aliose.

«Vous qui aimez les petites salles, êtes-vous coutumier des festivals?» Au moment de lancer leur sujet «Festival» avec leur invité Maxime Le Forestier, Charline Vanhoenacker et Alex Vizorek, présentateurs de «Par Jupiter» sur France Inter, auraient sans doute misé sur une évocation des Francofolies de la Rochelle mais non, le chanteur français à visé l’Asse, avec un coup de coeur qui tombe à pic.

L’émission «Par Jupiter» de ce mercredi (le sujet festival commence à 17’50’’)

«Il y a plusieurs sortes de festivals. Il y en a des petits, très sympas, dans des villes ou villages où les gens s’unissent, ils sont bénévoles. Et il y a des festivals moins sympas, qui sont des machines à cash, qui appartiennent à des boîtes de production.» Bref, jusqu’ici, Le Forestier préfère visiblement les rendez-vous intimistes. «Il y a un festival que j’adore, qui est en Suisse, poursuit-il néanoins en insistant sur les voyelles. Il s’appelle Paléo et il relie les deux. C’est à la fois un énorme festival, mais c’est toujours géré par des bénévoles.» Sur ce dernier point et sur l’évocation de 800 bénévoles, c’était peut-être vrai en 1983 lors de sa première venue au festival, mais ils sont aujourd’hui près de 5000 bénévoles à oeuvrer chaque édition, encadrés par une structure largement professionnalisée.

Maxime Le Forestier sur scène avec les Nyonnais Aliose

Reste que l’hommage de l’artiste à la vie culturelle nyonnaise ne s'arrête pas là, puisqu’il mentionne encore «le groupe Aliose, qui a justement commencé comme bénévole à Paléo». Puis il termine sur une anecdote: «Après un concert à Paléo, je suis passé dans le public. Tout le monde me disait bonjour, sans émeute!» 

A noter que l’histoire d’amour entre Le Forestier et le festival nyonnais remonte à loin. Il a en effet été en 1974 la tête d’affiche du premier gros concert organisé par le Folk Club de l’Escalier, à l’Aula du Collège de Marens.

Daniel Rossellat et Maxime Le Forestier, le 19 novembre 1974 à l’aula du Collège de Marens. Les billets – 10 francs – avait été vendus en deux jours. (Photo: Paléo festival)

Et les mêmes, quarante ans plus tard, le 25 juillet 2014 (photo Samuel Fromhold)


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

FestivalIl reste des billets et Paléo tient à le faire savoirIl reste des billets et Paléo tient à le faire savoir

LoisirsSale temps pour le marché de la musique liveSale temps pour le marché de la musique live

Top