14.10.2019, 20:52

Nyon: «A aucun moment elle ne m’a dit non»

Premium
chargement
Le Tribunal doit trancher un cas de viol présumé.

Tribunal Une Nyonnaise soutient avoir été agressée sexuellement à son domicile, au petit matin du 6 janvier, par un homme qui l’avait raccompagnée après une soirée en ville. Ce dernier nie la contrainte et prétend que la relation était consentie. Il risque 5 ans de prison.

«Faisons chemin ensemble, cela sera plus sûr!». C’est en ces termes qu’un inconnu aurait abordé la plaignante à la sortie d’un club, le 6 janvier dernier, vers 4 heures du matin. Une entrée en matière bien ironique si l’on en croit la suite de la version de la Nyonnaise. Cette nuit-là, elle accepte de cheminer avec cet homme providentiel qui lui propose de la raccompagner à son domicile. A l’intérieur de son...

Top