14.06.2019, 09:30

Un graffiti féministe s’est déjà incrusté dans les murs du château de Nyon

chargement
L'inscription féministe n'a pas pu être totalement effacée par la machine anti-tags de la ville de Nyon.

Dégâts Un tag revendicateur a été tracé dans la nuit sur le monument historique. Nettoyage difficile car en quelques heures la gouache a déjà fait des dégâts durables.

A Nyon, le mouvement de revendication a commencé dans la nuit déjà. Ce vendredi 14 juin, les premières lueurs du jour ont dévoilé un graffiti revendicateur sur la façade nord du château de Nyon. «T’inquiètes, c’est de la gouache, ça part mieux que le patriarcat», ont pu lire les premiers passants. Partiellement effacé seulement, la sentence est encore lisible.

T’inquiètes, c’est de la gouache, ça part mieux que le patriarcat.
Auteure anonyme sur le château de Nyon.

Le slogan anti-patriarcat se voulait drôle et léger, mais la gouache rouge ne s’efface pas aussi facilement que l’imaginaient celles ou ceux qui l’ont tracé sur le mur historique. La machine anti-tags de la voirie nyonnaise est rapidement intervenue, mais sans succès.

Sablage limité sur un mur historique

Le dispositif de pulvérisation mêlant sable et eau n’est pas venu à bout de l’inscription. En quelques heures, la matière rouge s’est incrustée dans le crépi à l’ancienne. «Sur le château, les nettoyeurs n’osent pas aller plus fort sans consulter l’architecte», explique Roxane Faraut Linares, municipale en charge de la sécurité et des travaux.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

LogementLa Ville de Nyon veut obliger les propriétaires à effacer tags et graffitisLa Ville de Nyon veut obliger les propriétaires à effacer tags et graffitis

Top