08.11.2018, 19:01

Journée oser les métiers: «La Côte» sous la loupe des enfants

chargement
1/4  

 08.11.2018, 19:01 Journée oser les métiers: «La Côte» sous la loupe des enfants

Métier Dix enfants sont venus découvrir la rédaction de «La Côte» pour la Journée oser les métiers (JOM). Ils décrivent leur expérience.

Texte rédigé par Amélie, Danaé, Victoire et Clara

C’est le jeudi dernier que la Journée oser tous les métiers a eu lieu. Le journal la Côte a accueilli dix enfants afin de leur faire découvrir le métier de journaliste. Durant cette journée, ils ont accompagné les journalistes de la rédaction sur leur lieu de travail. Ils ont commencé par une séance de rédaction, dans la salle de conférence. Les journalistes ont ensuite rejoint leur bureau de travail pour commencer le journal du lendemain. Certains ont écrit des articles, d’autres ont passé des coups de téléphone pour trouver des sujets à écrire. 

Une autre équipe est chargée du marketing. «Je trouve impressionnant que le journal se crée aussi vite», explique Amélie, une  jeune fille qui a participé à la JOM. 

Dans la salle de conférence se trouvent des archives de journaux de 2016 à 2018 . «Cela est intéressant de voir que chaque journaliste s’occupe de différents articles pour le journal du lendemain», raconte Victoire, également une jeune fille venue pour la JOM. Une fois l’article terminé, le responsable du site Internet du journal relit le papier il est ensuite envoyé à l’édition. 

Pour nous, être journaliste, c’est quoi?

Texte rédigé par Mathilde, Charlotte, Carolan, Rafaël et Naïl

Cela paraît facile, mais c’est beaucoup de travail. D’abord, il faut chercher un sujet, sur les réseaux sociaux, par téléphone ou par exemple en allant sur le terrain. Une fois que l’information est donnée, le journaliste doit vérifier si l’information est vraie. Pour chaque sujet il faut avoir au moins une photo.

Dans le métier du journalisme il y a aussi différents rôles: le photographe, le responsable du site web du journal, le rédacteur en chef, les journalistes sportifs, le journaliste culturel, les éditeurs et les journalistes des rubriques locales. 

Il y a aussi, dans un autre local, l’équipe commerciale qui s’occupe de la publicité: «C’est un métier intéressant mais compliqué, il faut faire beaucoup de travail, plus que ce qu’on croit», réagissent les jeunes journalistes.


Top