28.11.2018, 11:55

Normes parascolaires: la discussion va s’ouvrir

chargement
Une discussion sera organisée entre opposants et partisans des nouvelles normes parascolaires.

Accueil de jour L’Etablissement intercommunal pour l’accueil de jour parascolaire (EIAP) va réagir aux nombreuses oppositions qu’elle reçoit face aux nouvelles normes qu’elle a établies. Une séance aura lieu le 11 décembre avec les milieux concernés.

C’est décidé, l’Etablissement intercommunal pour l’accueil de jour parascolaire (EIAP) va rencontrer les manifestants. Après la première journée de grève du 13 novembre et la grogne dans le canton de Vaud, les responsables ont décidé d’approcher les professionnels du métier. Nombre d’entre eux sont révoltés face aux modifications prévues pour l’accueil de jour en janvier 2019. L’EIAP organisera le 11 décembre une séance avec une délégation des personnes opposées au changement des normes parascolaires. 

La teneur des discussions n’est à ce jour pas encore connue. L’EIAP ne dévoile pas si elle prévoit d’aller dans le sens des opposants. Pour mémoire, ceux-ci demandent une ouverture des négociations et un maintien des normes actuelles. L’attitude de l’EIAP a jusqu’à maintenant été jugée «méprisante» par les milieux concernés, car l’entité refusait toute entrée en matière. 

Un second appel à la grève a tout de même été lancé par les associations défendant le milieu, pour qu’une nouvelle journée de mobilisation se déroule lundi 3 décembre prochain. Les UAPE sont invitées à organiser une soupe à la courge sur l’heure de midi pour discuter de la situation avec les parents. 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

ÉducationAccueil de jour: le secteur de La Côte est le plus sous pressionAccueil de jour: le secteur de La Côte est le plus sous pression

ÉducationAccueil de jour: «on tire tout vers le bas pour payer moins cher», s’inquiètent les professionnelsAccueil de jour: «on tire tout vers le bas pour payer moins cher», s’inquiètent les professionnels

ÉducationNouvelles normes parascolaires: les parents s’interrogentNouvelles normes parascolaires: les parents s’interrogent

Top