17.09.2019, 16:00

Un Commugnan à la barre de la «F1 des mers»

Premium
chargement
Qui remportera dimanche le million de dollars promis au vainqueur de cette première édition? Avant cette ultime manche, l'Australie mène la danse devant le Japon et les Etats-Unis.

VOILE Avec sa flotte de F50, le Sail GP, qui va voir sa première saison se conclure ce week-end à Marseille, aspire à devenir la Formule 1 de la voile. A la tête de sa partie opérationnelle: Julien di Biase, qui a vécu toute sa jeunesse à Commugny.

Le week-end prochain, le Sail GP vivra, à Marseille, la 5e et dernière étape de sa première saison. Lancée au mois de février, cette nouvelle compétition, qui associe technologie de pointe, vitesse et grand spectacle, a pour ambition de devenir la Formule 1 de la voile. En alignant des F50 – catamarans équipés d’une aile rigide de 24 mètres et de foils leur permettant d’atteindre des vitesses de 50 nœuds (plus de 90 km/h) – sur...

À lire aussi...

VoilePierre-Yves Jorand, l’amateur de vitesse a le vent en poupePierre-Yves Jorand, l’amateur de vitesse a le vent en poupe

VOILEJO: Lucien Cujean et Sébastien Schneiter devront encore patienterJO: Lucien Cujean et Sébastien Schneiter devront encore patienter

VOILETokyo 2020: tout se jouera au printemps pour Grégoire SiegwartTokyo 2020: tout se jouera au printemps pour Grégoire Siegwart

Top