31.07.2018, 21:17

1 août: les conseillers fédéraux aux quatre coins de la Suisse

chargement
Le ministre de l'Economie est prêt à ouvrir les portes aux touristes, le tourisme revêtant une grande importance pour la Suisse.

Fête nationale Les conseillers fédéraux étaient sur la brèche ce mardi, veille du 1er août. Quatre d'entre eux ont fait des discours, dont le président Alain Berset.

Les célébrations de la fête nationale ont débuté mardi avec moins de feux d'artifice mais tout autant de discours. Quatre conseillers fédéraux étaient sur le pont, dont le président Alain Berset toute la journée.

Avant de s'exprimer en soirée dans sa commune de Belfaux, le président de la Confédération a consacré sa journée à 120 citoyens gagnants d'un concours.

Balade présidentielle

Ensemble ils ont effectué une promenade d'une dizaine de kilomètres au Lac noir et partagé un brunch. A l'image de Guy Parmelin à Langrickenbach (TG), il a puisé dans l'histoire pour évoquer la Suisse d'aujourd'hui, ses forces et ses faiblesses.

Pour le président de la Confédération, la Suisse doit d'autant préserver sa capacité à faire des compromis en cette période de polarisation. Grâce à cela, le pays se porte bien aujourd'hui, que ce soit au niveau économique, de son système de santé ou de son système éducatif.

De nombreuses personnes s'engagent également pour le bien commun et la Suisse concilie de mieux en mieux vie familiale et professionnelle, "même s'il reste encore beaucoup à faire". Pour le Fribourgeois, des défis subsistent toutefois dans l'emploi des plus de 55 ans, dans l'égalité salariale homme/femme et dans la protection sociale des travailleurs à l'ère du numérique.

Système de milice

Pour Guy Parmelin, le peuple suisse, qui ne s'interdit pas de rêver, est foncièrement pragmatique. Il n'est pas dans sa nature d'être d'un enthousiasme béat.

Le ministre de la défense a notamment fait l'éloge du système de milice, qui n'est pas seulement militaire. Hérité de la démocratie athénienne, il imprègne encore plusieurs facettes de la vie institutionnelle elle-même garantie par la culture de consensus et la démocratie directe.

 

 

Tourisme

Il n'est pas étonnant que la Suisse soit décrite comme un petit paradis très admiré et Lucerne, d'où Johann Schneider-Ammann a prononcé son discours, comme un paradis dans le paradis. Et le ministre de l'Economie est prêt à en ouvrir les portes aux touristes.

Ceux-ci revêtent une grande importance pour la Suisse et pour Lucerne, notamment les visiteurs venus d'Extrême-Orient. "Nous ne pouvons jamais avoir trop de touristes", a souligné le conseiller fédéral bernois.

Migrations

D'aucuns estiment en revanche que la Suisse et l'Europe comptent trop de réfugiés. C'est pour casser le nez à cette sottise que Simonetta Sommaruga s'est exprimée à Muttenz (BL), une ville qu'elle a voulu donner en exemple et remercier pour avoir accepté de prolonger l'ouverture de ce centre pour réfugiés.

L'Europe accueille moins d'un réfugié sur six dans le monde. La plupart sont recueillis par des pays parmi les plus pauvres. "C’est d’eux dont nous devrions nous occuper, et des habitants, par exemple de la Jordanie ou de l’Éthiopie, qui n’ont pas grand-chose eux-mêmes et doivent partager leurs maigres ressources en eau et leurs terres arides avec les réfugiés".

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Fête nationale1er août: des tonnes d'explosifs tirés depuis le lac Léman1er août: des tonnes d'explosifs tirés depuis le lac Léman

Fête nationale1er août: Alain Berset fait l'éloge de la Constitution fédérale lors d'un brunch à Bellegarde (FR)1er août: Alain Berset fait l'éloge de la Constitution fédérale lors d'un brunch à Bellegarde (FR)

Top