26.05.2019, 08:12

Accord-cadre avec l'UE: 41% des Suisses veulent renégocier certains points

chargement
L'accord-cadre institutionnel ne satisfait pas encore pleinement les Suisses sondés (illustration).

diplomatie Protection salariale, directive sur la citoyenneté ou carrément un rejet global...les Suisses pensent que le gouvernement doit renégocier certains points de l'accord-cadre avec l'Union européenne. Guy Parmelin ne ferme pas la porte.

Pour 41% des Suisses, Berne doit exiger de renégocier certains points de l'accord-cadre institutionnel auprès de Bruxelles, selon un sondage Tamedia publié dimanche. Un avis que partage le conseiller fédéral Guy Parmelin en entretien dans le SonntagsBlick.

Pour 32% de ceux qui souhaitent une renégociation, c'est la protection salariale qui doit être améliorée, révèle ce sondage représentatif mené en collaboration avec les politologues de l'entreprise LeeWas. Pour 27%, c'est la directive sur la citoyenneté de l’Union européenne, soit le risque de devoir payer davantage de prestations sociales pour les Européens résidant en Suisse, qui doit être clarifiée.

Nous pouvons faire une contre-offre à Bruxelles! Ensuite nous verrons ce qui est possible.
Guy Parmelin, Conseiller fédéral en charge de l’économie

Lors d'un entretien ce dimanche avec le SonntagsBlick, le ministre de l'Economie Guy Parmelin le dit aussi: la Suisse doit renégocier avec l'Union européenne car le texte en l'état ne réunit pas de majorité. "Nous pouvons faire une contre-offre à Bruxelles! Ensuite nous verrons ce qui est possible. C'est notre travail", souligne-t-il. Le Vaudois constate que la Suisse veut des relations stables avec l'UE mais "lorsqu'un traité ne convient pas, il faut l'adapter", résume-t-il.

La semaine dernière, le porte-parole en chef de la Commission européenne, a répété que l'UE ne fera pas preuve de plus de flexibilité vis-à-vis de l'accord-cadre. On ne voit pas, "ce qu'on pourrait encore négocier". Tous les Etats membres de l'UE soutiennent d'ailleurs cette position.

20% pour une signature rapide

L'étude publiée dans Le Matin Dimanche et la SonntagsZeitung montre aussi que selon 26% des Suisses, l'actuel projet d'accord-cadre avec l'Union européenne doit être rejeté une fois pour toutes. A l'opposé, 20% se disent pour une signature rapide du document.

Ce sondage a été réalisé en ligne entre le 17 et le 19 mai auprès de 14'670 personnes de toute la Suisse. La marge d’erreur est de 2,1%.

Fin mars, un sondage de l'institut gfs.bern mené sur mandat de la faîtière de la pharma, avait conclu que 60% des Helvètes soutenaient, plus ou moins fortement, l’accord-cadre, s'ils devaient voter à ce moment-là.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

diplomatieAssemblée générale de l'ASIN: Micheline Calmy-Rey et Christoph Blocher parlent de l'accord-cadreAssemblée générale de l'ASIN: Micheline Calmy-Rey et Christoph Blocher parlent de l'accord-cadre

Relations internationalesL’accord-cadre avec l’UE, c’est quoi? L’essentiel en 5 pointsL’accord-cadre avec l’UE, c’est quoi? L’essentiel en 5 points

diplomatieAccord-cadre avec l'UE: les partis suisses campent sur leur position après la rencontre avec le Conseil fédéralAccord-cadre avec l'UE: les partis suisses campent sur leur position après la rencontre avec le Conseil fédéral

politiqueSuisse-UE: l'UDC veut torpiller l'accord-cadre avec des initiatives cantonalesSuisse-UE: l'UDC veut torpiller l'accord-cadre avec des initiatives cantonales

DiplomatieSuisse - UE: le conseiller fédéral Ignazio Cassis plaide pour l’accord-cadreSuisse - UE: le conseiller fédéral Ignazio Cassis plaide pour l’accord-cadre

Top