27.12.2018, 11:45

Alcool: un Suisse sur trois conduit après avoir trop bu durant les fêtes de fin d’année

chargement
Renforcer les contrôles permettrait de diminuer les accidents liés à l'alcool.

Danger Plus d'un tiers des Suisses prend le volant en ayant trop bu. C'est particulièrement vrai lors des fêtes de fin d'année. Les Romands sont de mauvais élèves en la matière, puisqu'ils sont plus nombreux que les Alémaniques à conduire après avoir consommé de l'alcool.

Boire ou conduire, il faut choisir. Bien qu’il soit connu, l’adage est loin d’être suivi à la lettre en période de fêtes. Selon une étude du comparateur en ligne Comparis, plus d’un tiers des Suisses conduit en ayant consommé trop d’alcool. Ainsi, 37% des personnes interrogées admettent avoir pris le volant en ayant bu plus de deux verres de vin ou plus d’un demi-litre de bière après une fête.

 

Quelque 41% des automobilistes indiquent prendre le volant après avoir consommé deux verres de vin, y compris hors de la période des fêtes de fin d’année. Seul un cinquième des sondés ne roule plus après un seul verre. 23% laissent leur voiture sur place après un à deux verres. Enfin, ils sont 13% à ne jamais renoncer à conduire, quelle que soit la quantité d’alcool ingurgitée.

A lire aussi : Lausanne: trois enfants percutés sur un passage piétons par un conducteur alcoolisé

Rien, ni personne ne retient les buveurs de reprendre le volant. L’étude montre ainsi qu’ils sont 56% a laissé leurs invités rentrer en voiture alors que ceux-ci avaient consommé plus de deux verres de vin ou plus d’un demi-litre de bière. Seuls 30% des sondés leur ont appelé un taxi.

Le service national de Nez Rouge, qui permet de se faire ramener chez soi gratuitement durant les fêtes, n’est utilisé que par 14% des personnes interrogées. Et seule une personne sur 20 a déjà profité de ce service plus d’une fois

Romands plus négligents

Les Romands sont plus nombreux à conduire alcoolisés que les Alémaniques. Seul un Romand sur dix renonce à prendre le volant après un verre de vin, contre 22% des conducteurs outre-Sarine. Ils sont même un sur quatre à ne jamais laisser leur voiture sur place après avoir consommé de l’alcool en Romandie, contre 9% des Alémaniques.

Ces comportements à risques concerne davantage les hommes que les femmes. Ces dernières renoncent plus facilement à prendre le volant après avoir bu. Elles sont 23% à ne plus conduire après un verre de vin ou une bière, contre 15% des hommes.

 

Enfin, selon de leur propre aveu, 47% des hommes ont déjà conduit après avoir consommé plus de deux verres de vin lors d’une fête, contre 28% des femmes. Si les hommes sont 23% à avoir récidivé, seule une femme sur dix l’a fait.

Davantage de contrôles

Interrogé par 20 Minuten Nicolas Kessler, porte-parole du Bureau de prévention des accidents (bpa), s’inquiète de ces chiffres. Selon lui, les conducteurs tendent à surestimer leurs capacités après avoir bu. À partir de 0,5 pour mille d’alcool dans le sang, le risque d’accident mortel est doublé. Comment alors éviter les accidents liés à l’alcool? «Il faut plus de contrôles de police», affirme Nicolas Kessler. La prévention seule ne suffit pas.

L’étude a été réalisée auprès d’internautes âgés de 18 à 65 ans en novembre 2018. L’échantillon porte sur 981 personnes issues de Suisse alémanique et de Romandie.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

drameLausanne: trois enfants percutés sur un passage piétons par un conducteur alcooliséLausanne: trois enfants percutés sur un passage piétons par un conducteur alcoolisé

Alcool au volantAlcool au volant: les fêtes de fin d'année sont meurtrières sur les routesAlcool au volant: les fêtes de fin d'année sont meurtrières sur les routes

Accident mortelGenève: l’automobiliste qui a renversé une piétonne était alcooliséGenève: l’automobiliste qui a renversé une piétonne était alcoolisé

SantéSanté: une Suissesse enceinte sur cinq boit de l'alcool au moins une fois par semaineSanté: une Suissesse enceinte sur cinq boit de l'alcool au moins une fois par semaine

Top