18.12.2018, 13:21

France: le président de l’assemblée Richard Ferrand charge la démocratie directe suisse

chargement
Le président de l'Assemblée nationale en France, Richard Ferrand, a tenu des propos offensants sur le système démocratique suisse. (archives)

France Dans une intervention lundi à Paris, le président de l’assemblée Richard Ferrand a critiqué le système de démocratie directe de la Suisse. Ses propos n’ont pas manqué de faire réagir.

Lors d’un débat au Parlement français sur l’introduction d’un référendum, le président de l’Assemblée nationale a tenu, lundi, des propos négatifs sur la démocratie directe de la Suisse, ce qui n’a pas manqué de faire réagir à l’intérieur de nos frontières.

Dans son intervention, Richard Ferrand a déclaré que les thèmes de votations en Suisse «sont très souvent le fait de quelques cliques affairistes et de quelques lobbyistes qui, à la fin, sont d’ailleurs démasqués». Selon le quotidien 24 Heures, le conseiller national et membre de l’Exécutif de la Ville de Genève Guillaume Barazzone n’a pas tardé à lui répondre sur Twitter:

 

 

Richard Ferrand a alors démenti avoir tenu ses propos, ce qui a poussé Guillaume Barazzone a publié une vidéo comme preuve. Ce dernier a invité le politicien français à présenter des excuses.

 

 

 

«M. Ferrand insulte la Suisse en s’attaquant au coeur de son système, qui allie démocratie directe et démocratie représentative. Voilà pourquoi il doit s'excuser», a déclaré Guillaume Barazzone, cité par 24 Heures. Il n’a pas fait ses déclarations dans un bistrot avec des amis mais au sein de l’Assemblée nationale française.»

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

DiplomatieUkraine: la Russie critique les mesures prises par la SuisseUkraine: la Russie critique les mesures prises par la Suisse

Top