22.11.2018, 16:29

Gardes suisses zélés, nounous Instagram dans nos hôtels ou pis de vaches bouchés… l’actu suisse vue du reste du monde

chargement
Made in Switzerland. Chaque semaine, nous parcourons les médias du monde pour découvrir ce que nos confrères ont retenu de l'actualité suisse.

Revue de presse Les médias internationaux se sont intéressés à la Suisse cette semaine. On apprend par exemple, que les gardes suisses du pape ne font pas tapisserie, qu’il y a «nounous Instagram» dans nos hôtels, qu’on ne pourra plus boucher les pis de nos vaches ou que Godard est fâché.

Les gardes du pape ne rigolent pas

Les gardes suisses du pape, ce ne sont pas que costumes d’apparat. 

 

Dans l’imaginaire collectif, les gardes suisses du pape, ce sont de drôles d’énergumènes, habillés façon Moyen-Âge et affublés d’une simple hallebarde pour protéger le souverain pontife.

Ce que l’on sait moins, c’est qu’en dehors des cérémonies officielles, ils sont de véritables gardes du corps armés… Notamment de sprays au poivre. Une vieille femme en a fait l’amère expérience il y a tout juste une semaine, rapporte le quotidien Il Messaggero. Elle s’est présentée, avec son chien, devant la Porte Sainte-Anne du Vatican. Elle a demandé aux gardes en faction de pouvoir entrer. Impossible sans autorisation officielle. Une réponse qui n’a pas convaincu cette Italienne qui a semble-t-il insisté assez violemment, selon les militaires. L’un des gardes a alors dégainé son spray et l’a aspergée. Elle a finalement été transportée en ambulance à l’intérieur du Vatican pour y être soignée. Alors que les soldats assurent qu’ils ont agi de manière proportionnée, des témoins racontent que la malheureuse n’a fait que poser des questions, sans agressivité. 

 

Détendez-vous, on poste à votre place

 

Comment se détendre, vraiment, en vacances, quand on doit absolument partager notre bonheur de ne rien faire en continu sur les réseaux sociaux? La chaîne d’hôtels Ibis semble avoir trouvé la solution en proposant, dans ses établissements de Genève et de Zurich, un nouveau service: Relaxwepost. Ou «Relaxez-vous, on poste».

 

 

En clair, des «Social Media Sitter» ou des «nounous des réseaux sociaux» publient à votre place des photos sur votre profil Instagram. A Genève, trois jeunes influenceuses ont été engagées pour s’occuper de tout. Une originalité repérée par la chaîne espagnole Antena 3 qui précise que ces jeunes femmes vous diront par exemple où aller prendre les plus belles photos qu’elles retoucheront elles-mêmes.

 

La justice suisse s’attaque à un ponte du sport mondial

 Ahmad al-Fahad al-Sabah en compagnie du président du CIO, Thomas Bach.

 

Son nom ne vous dit peut-être pas grand-chose. Le cheikh Ahmad al-Fahad al-Sabah est pourtant l’un des hommes le plus influent de la planète sports. Ancien président de la toute-puissante Organisation des pays exportateurs de pétrole, ancien ministre koweïtien du pétrole, il est membre du Comité international olympique depuis 26 ans et président de l’Association des comités nationaux olympiques. Il était également membre du conseil de la FIFA jusqu’en avril 2017. Il avait démissionné suite à des soupçons de corruption.

Il est accusé par le Tribunal correctionnel de Genève de faux dans les titres. Avec des complices, il aurait fabriqué de fausses vidéos visant à faire tomber l’un de ses cousins à qui il était opposé dans une affaire d’arbitrage. Selon la BBC, il risque entre 2 et 10 ans de prison. Il s’est retiré provisoirement du CIO, le temps de clarifier sa situation.

 

Le coup de gueule de Godard

 

Jean-Luc Godard a décliné la semaine dernière une invitation du musée de l’Ermitage de St-Pétersbourg. Le réalisateur franco-suisse entend ainsi dénoncer les conditions d’emprisonnement d’Oleg Sentsov, un confrère ukrainien de 42 ans, condamné en 2015 à 20 ans de camp pour terrorisme et trafic d’armes. Il s’est farouchement opposé à l’annexion de la Crimée par la Russie. 

Le Figaro donne les détails de la lettre envoyée par Godard au directeur de l’Ermitage. «Je vous remercie pour votre invitation mais compte tenu des conditions de détention de Sentsov, je ne me sens pas autorisé pour l’instant à visiter l’Ermitage (musée de Saint-Pétersbourg) et ce, quelle que soit mon amitié pour le peuple russe.»

 

Plus de colle sur les pis de vaches

 

Alors que le peuple suisse se déchire pour savoir si oui ou non on doit couper les cornes des vaches, nos collègues du Dauphiné Libéré se sont intéressés à une autre facette de la condition bovine dans notre pays. On découvre ainsi que les vaches de concours, celles qui sont jugées sur leur beauté, ont souvent les pis bouchés à la colle rapide ou à la laque à cheveux pour gonfler les tétines et éviter que du lait ne s’écoule, faisant ainsi perdre de précieux points à la belle. 

Une pratique qui pourrait être prochainement interdite, sous l’impulsion de la conseillère nationale argovienne verte Irène Kälin. Des études montrent que les vaches risquent des œdèmes ou une augmentation de leur niveau de stress.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Revue de presseLe coup de chaud des glaciers, une exposition controversée et le cas d’une recrue maltraitée… l’actu suisse vue du reste du mondeLe coup de chaud des glaciers, une exposition controversée et le cas d’une recrue maltraitée… l’actu suisse vue du reste du monde

Revue de presseLes meilleurs salaires du monde pour les expatriés, la loi contre les pédophiles la plus sévère d’Europe… l’actu suisse vue du reste du mondeLes meilleurs salaires du monde pour les expatriés, la loi contre les pédophiles la plus sévère d’Europe… l’actu suisse vue du reste du monde

REVUE DE PRESSEPétition pour l’Aquarius, buzz d’un skieur grison, contournement de la préférence nationale… l’actu suisse vue du reste du mondePétition pour l’Aquarius, buzz d’un skieur grison, contournement de la préférence nationale… l’actu suisse vue du reste du monde

Revue de presseLa chasse interdite à Genève, les salaires de nos enseignants sources de richesse…  l’actu suisse vue du reste du mondeLa chasse interdite à Genève, les salaires de nos enseignants sources de richesse…  l’actu suisse vue du reste du monde

REVUE DE PRESSEChômage, bêtes à cornes, forfaits de ski offerts…, l’actu suisse vue du reste du mondeChômage, bêtes à cornes, forfaits de ski offerts…, l’actu suisse vue du reste du monde

Top