22.05.2019, 06:00

La mauvaise qualité du sperme des Suisses inquiète les chercheurs

chargement
Non seulement la qualité du sperme des Suisses est faible, mais celle-ci semble être liée à une augmentation du cancer des testicules.

médecine Selon une étude nationale, la qualité du sperme des jeunes Suisses est faible. De plus, celle-ci semble être liée à une augmentation du cancer des testicules.

Si l’on sait depuis une cinquantaine d’années que la qualité du sperme des jeunes hommes est en nette diminution dans le monde, on ignorait ce qu’il en était pour les Suisses. Des chercheurs de l’Université de Genève (UNIGE), en collaboration avec d’autres institutions et le soutien logistique de l’armée, ont remédié à cette lacune. Ils ont pour la première fois effectué une évaluation nationale de la qualité du sperme d’hommes entre 18 et 22 ans en analysant trois paramètres essentiels: le nombre de spermatozoïdes, leur mobilité et leur morphologie. Verdict: seuls 38% des Suisses ont des paramètres spermatiques supérieurs aux normes établies par l’OMS pour les hommes fertiles, communique mercredi l’UNIGE.

 

 

Questionnaire et spermogramme

L’étude s’est penchée sur le profil de 2523 jeunes hommes dans le cadre du recrutement militaire, provenant de tous les cantons, conçus et nés en Suisse. Ils ont rempli un questionnaire sur leur santé, leur style de vie, leur alimentation ou encore leur éducation. Leurs parents ont également rempli un formulaire concernant leur mode de vie, leur alimentation, leur état de santé, le déroulement de la grossesse, afin d’évaluer les conditions dans lesquelles la gestation s’est déroulée et leur éventuel impact sur la santé reproductive du jeune homme. Les chercheurs ont ensuite réalisé un spermogramme. Celui-ci permet d’analyser le nombre de spermatozoïdes trouvés par millilitre (ml), la mobilité de ces spermatozoïdes et leur morphologie. Chacun de ces trois critères, pris séparément, peut potentiellement affecter la fertilité. Le problème peut devenir encore plus aigu lorsqu’ils se combinent.

Le sperme suisse en queue de peloton

La qualité du sperme est très variable d’un pays à l’autre avec des concentrations médianes variant entre 41 et 67 millions par ml pour
des jeunes hommes européens. En comparaison internationale, les jeunes Suisses avec 47 millions par ml se trouvent en queue de peloton
avec le Danemark, la Norvège et l’Allemagne.

En se basant sur les références établies par l’OMS en 2010, les résultats de l’étude indiquent que 17% des jeunes hommes présentent une concentration de spermatozoïdes inférieure à 15 millions par ml. D’autre part, 25% d’entre eux ont moins de 40% de spermatozoïdes mobiles. Le taux de formes morphologiquement normales est inférieur à 4% chez 40% des sujets étudiés. Dans son ensemble, l’étude révèle que 60% des jeunes Helvètes ont au moins un de ces trois paramètres(concentration, mobilité et morphologie) au-dessous des références de l’OMS, et que 5% ont un problème pour ces trois facteurs simultanément.

«Il faut rester prudent devant un spermogramme unique, explique Alfred Senn, co-auteur de l’étude et andrologue, celui-ci n’est pas absolument prédictif de la fertilité de la personne. Cependant, pris globalement, ces résultats suggèrent que la qualité spermatique des jeunes hommes en Suisse est critique et que leur fertilité future sera vraisemblablement affectée.»

Tabagisme maternel pointé du doigt

Les différences d’origine géographique ou le fait de résider en milieu rural ou urbain ne semblent pas influer sur la qualité du sperme. Par contre, le tabagisme maternel durant la gestation oui. «En effet, chez les hommes dont la concentration de spermatozoïdes est inférieure à 15 millions par ml, 18% des mères fumaient, contre seulement 11% de mères fumeuses chez les hommes dont la concentration de spermatozoïdes est supérieure à 40 millions par ml», relève Serge Nef, professeur au Département de médecine génétique et développement de la Faculté de médecine de l’UNIGE.

Des facteurs environnementaux ou des styles de vie pourraient également être en cause. Les chercheurs de l’UNIGE s’attaquent aujourd’hui à identifier les causes de la faible qualité du sperme des jeunes Helvètes.

Qualité du sperme et cancer des testicules sont liés

La Suisse a un des plus hauts taux européens de cancer des testicules, avec 10 cas pour 100’000 hommes. «La qualité du sperme est généralement inférieure dans les pays où l’incidence de cancer testiculaire est élevée», s’inquiète Serge Nef. C’est vraisemblablement la conséquence d’une altération du développement testiculaire au stade foetal, incitant les scientifiques à creuser dans cette direction.

Les chercheurs aimeraient aussi pouvoir retrouver dans dix ans les 2523 jeunes qui se sont prêtés à l’étude, afin de réaliser un suivi de leur santé reproductive.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

étudeEtude au CHUV: des bactéries qui rendent le sperme heureuxEtude au CHUV: des bactéries qui rendent le sperme heureux

scandalePays-Bas: l’ex-directeur d’une banque de sperme a 49 enfants biologiquesPays-Bas: l’ex-directeur d’une banque de sperme a 49 enfants biologiques

SantéSanté: chez l'homme, porter un caleçon a un impact positif sur la qualité du spermeSanté: chez l'homme, porter un caleçon a un impact positif sur la qualité du sperme

SantéSanté: manger des noix améliore la qualité du spermeSanté: manger des noix améliore la qualité du sperme

Top