18.07.2018, 00:01

«La P-26 n’était pas une armée»

Premium
chargement
Un soldat se tient devant un bunker de la P-26, à Gstaad, en 1990.
Par par Ariane Gigon, Zurich

DÉFENSE Selon l’historien Titus Meier, le groupe contesté était conforme à la Constitution. La gauche aurait instrumentalisé le débat.

«En cas de crise, les forces visibles et invisibles de notre défense nationale doivent contribuer à donner à notre pays ses meilleures chances de survie.» C’est ainsi que le chef de l’état-major général Eugen Lüthy accueillait les membres de la P-26, une organisation de résistance suisse à une possible occupation par une force étrangère. En 1990, les révélations...

À lire aussi...

JusticeViolence conjugale: le funambule Freddy Nock condamné à deux ans et demi de prisonViolence conjugale: le funambule Freddy Nock condamné à deux ans et demi de prison

DrameThurgovie: un cycliste de 15 ans meurt dans un accident de la routeThurgovie: un cycliste de 15 ans meurt dans un accident de la route

Thurgovie: un cycliste de 15 ans meurt

Percuté par une voiture alors qu’il s’engageait sur une route depuis un chemin de campagne, un jeune cycliste de 15 ans...

  11.12.2019 18:20

NatureAvalanches: des chercheurs ont cartographié un épisode extrême à l’aide d’images satellitairesAvalanches: des chercheurs ont cartographié un épisode extrême à l’aide d’images satellitaires

BaromètreArmes: la Suisse à nouveau l’exportateur le plus transparentArmes: la Suisse à nouveau l’exportateur le plus transparent

ReversElection du Conseil fédéral: «c’est le pouvoir d’hier qui a gagné et pas le changement de demain»Election du Conseil fédéral: «c’est le pouvoir d’hier qui a gagné et pas le changement de demain»

Top