26.11.2018, 15:27

La Tessinoise Marina Carobbio élue à la tête du Conseil national

chargement
Marina Carobbio dirigera les débats du Conseil national durant une année. La socialiste tessinoise est devenue lundi la première citoyenne de Suisse.

Election Avec 154 voix, Marina Carobbio a été élue lundi à la présidence du Conseil national. La socialiste tessinoise siège au Parlement depuis 2007. Dans son discours, elle a notamment défendu une plus grande participation des femmes dans la vie politique.

Marina Carobbio dirigera les débats du Conseil national durant une année. La socialiste tessinoise est devenue lundi la première citoyenne de Suisse. Elle a obtenu 154 voix sur 172 bulletins valables.

Médecin, âgée de 52 ans, Marina Carobbio succède au PDC fribourgeois Dominique de Buman. Elle siège au Conseil national depuis 2007, tout comme son père Werner Carobbio avant elle, sous les couleurs socialistes également. Marina Carobbio offre au Tessin sa huitième présidence du National, dix ans après Chiara Simoneschi (PDC).

 

Marina Carobbio sera secondée par la radicale vaudoise Isabelle Moret, élue première vice-présidente par 162 voix sur 180 bulletins valables. Heinz Brand (UDC/GR), deuxième vice-président, devient le second vice-président par 146 voix sur 169 bulletins valables.

Dans son discours, la nouvelle présidente a plaidé pour le respect des différentes composantes de la Suisse et des opinions divergentes. L'avis des minorités doit être pris en compte, non pas pour échapper à la confrontation politique, mais pour créer des ponts.

Le système politique suisse est fondé sur la complémentarité de la démocratie représentative et de la démocratie directe. Il donne la parole aux minorités linguistiques ou culturelles et aux groupes sociaux désavantagés, a-t-elle relevé.

Place des femmes

La nouvelle présidente a également défendu une plus grande participation des femmes dans la vie politique, mais aussi dans le monde économique et universitaire. Une représentation juste de toutes les composantes de la société et une plus grande présence des femmes en politique sont un avantage pour la démocratie, a-t-elle dit.

Dans un discours donné principalement en italien, mais avec des passages dans les trois autres langues nationales, Marina Carobbio a également mis en avant la pluralité linguistique de la Suisse. Elle a annoncé qu'elle conduira les débats en italien pour favoriser une plus grande prise de conscience des minorités et améliorer le dialogue entre les différentes régions.

Marina Carobbio vit à Lumino. Mariée et mère de deux enfants, elle travaille dans un cabinet médical à Roveredo (GR).

Le Conseil national doit encore élire ses deux vice-présidents. La radicale vaudoise Isabelle Moret est sur les rangs pour la première vice-présidence et Heinz Brand (UDC/GR) pour la seconde.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

politiqueParlement: Toni Brunner, ancien président de l'UDC suisse, démissionne du Conseil nationalParlement: Toni Brunner, ancien président de l'UDC suisse, démissionne du Conseil national

MARCHÉ DU TRAVAILLes femmes ont la cote au Conseil nationalLes femmes ont la cote au Conseil national

Top