19.07.2018, 00:01

«Les gardes-frontières suisses nous ont interceptés»

Premium
chargement
Anni Lanz, 72 ans, est très active dans «la lutte contre toute forme de discrimination».
Par Par sevan pearson@arcinfo.ch

ASILE Pour avoir ramené en Suisse un requérant débouté, Anni Lanz, 72 ans, va affronter la justice. Portrait.

ce qui frappe, lorsque Anni Lanz entre dans le café de la gare de Delémont, ce sont sa douceur et son sourire. Cette femme de 72 ans, sans enfants, va pourtant devoir prochainement affronter la justice helvétique. Celle-ci lui reproche d’avoir tenté de ramener en Suisse un migrant afghan âgé d’une vingtaine d’années. Elle l’avait rencontré à Bâle...

À lire aussi...

tourismeGrindelwald-Wengen: les remontées mécaniques vont fixer un quota de 17’800 skieurs par jourGrindelwald-Wengen: les remontées mécaniques vont fixer un quota de 17’800 skieurs par jour

A la uneRevue de presse: agressions en hausse dans les hôpitaux et contre les élus..les titres de ce dimancheRevue de presse: agressions en hausse dans les hôpitaux et contre les élus..les titres de ce dimanche

solidaritéMaladies génétiques: le Téléthon suisse récolte plus de 2,1 millions de francsMaladies génétiques: le Téléthon suisse récolte plus de 2,1 millions de francs

TraditionFribourg: le défilé de Saint-Nicolas a attiré près de 30’000 personnesFribourg: le défilé de Saint-Nicolas a attiré près de 30’000 personnes

DiplomatieDiplomatie: les Etats-Unis et l’Iran ont échangé deux prisonniers sur le sol suisseDiplomatie: les Etats-Unis et l’Iran ont échangé deux prisonniers sur le sol suisse

Top