13.11.2019, 15:00

Naissances chez les chimpanzés et les okapis du zoo de Bâle

chargement
Le petit Quebo a vu le jour le 6 octobre dernier.

carnets roses Un chimpanzé et une femelle okapi ont vu le jour au zoo de Bâle durant le mois d’octobre. Une nouvelle qui réjouit particulièrement le parc animalier. «Les okapis sont une espèce très rare, aussi bien dans la nature que dans les zoos.»

La cigogne est passée deux fois au zoo de Bâle en octobre: un chimpanzé et une femelle okapi ont vu le jour au «Zolli». Le parc est aux anges, d’autant qu’un okapi était déjà né en février, ce qui constitue normalement un événement rare.

Quinta, la petite okapi, est venue au monde le 30 octobre dernier, a indiqué mercredi le zoo. Pesant 30 kg, elle se tenait sur ses pattes une vingtaine de minutes seulement après sa naissance. Elle prendra rapidement du poids. Né en février, Qenco pèse déjà 150 kg. La dernière fois que le zoo de Bâle a enregistré deux naissances d’okapis la même année remonte à l’an 2000.

 

 

«Les okapis sont une espèce très rare, aussi bien dans la nature que dans les zoos», souligne le parc bâlois. Il n’existe que 76 individus dans les 27 zoos d’Europe qui en hébergent et mènent un programme d’élevage et de conservation.

Plus que 10’000 okapis

Les okapis sont également très rares à l’état sauvage: selon la liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), ils sont une espèce très menacée, confrontée à un risque extrêmement élevé d’extinction imminente. On estime leur population mondiale à quelque 10’000 individus seulement. Ils vivent exclusivement au nord-est de la République démocratique du Congo, dans une réserve qui leur est dédiée et que le zoo de Bâle soutient.

On appelle parfois l’okapi «girafe sauvage» en raison de son lien de parenté très étroit avec elle. Chez les okapis cependant, seuls les mâles portent sur leur front les ossicônes typiques de la girafe. Leur longue langue extrêmement mobile leur est en revanche commune à tous. Cette espèce n’a été découverte qu’en 1901.

Deux nouveaux chimpanzés

Il s’agit également de la deuxième naissance de l’année du côté des chimpanzés. Le petit Quebo a vu le jour le 6 octobre dernier, quelques mois après la naissance d’une femelle en août. En outre, le parc a accueilli un nouveau mâle: Tatu, âgé de 30 ans. Il est arrivé le 8 octobre en provenance du zoo allemand d’Osnabrück.

 

 

Tatu fait peu à peu connaissance avec les autres membres du groupe. Pour l’heure, tout se passe bien. Mais les soigneurs observent attentivement la situation. Il s’agit de ne pas brusquer les choses. Il faut dire que dans la nature, ce sont les femelles qui changent de clans, et non les mâles.

Le groupe de Bâle compte actuellement 15 chimpanzés Pan troglodytes verus. Cette espèce originaire d’Afrique occidentale est en danger critique d’extinction selon l’UICN en raison de la destruction de son habitat et de la chasse.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

en cavaleFrance: la panthère noire des toits d'Armentières, près de Lille, a été volée dans un zooFrance: la panthère noire des toits d'Armentières, près de Lille, a été volée dans un zoo

bon anniversaireZoo de Zurich: Maxi, l'éléphant d'Asie, fête ses 50 ansZoo de Zurich: Maxi, l'éléphant d'Asie, fête ses 50 ans

carnet roseZoo de Bâle: un petit gorille est né, une première depuis 4 ansZoo de Bâle: un petit gorille est né, une première depuis 4 ans

Top