16.05.2018, 10:58

Réforme de la fiscalité des entreprises: 2,1 milliards prévus pour l'AVS

chargement
La commission de l'économie des Etats veut que la réforme profite au plus grand nombre. L'AVS est donc la meilleure bénéficiaire possible.

 16.05.2018, 10:58 Réforme de la fiscalité des entreprises: 2,1 milliards prévus pour l'AVS

retraites C'est l'AVS et non pas les allocations familiales qui devraient bénéficier de la nouvelle réforme de la fiscalité des entreprises. En tout, 2,1 milliards de francs "perdus" par l'Etat seraient reversés à la caisse. Le financement? Hausse des cotisations, ponction dans la TVA et augmentation de la participation de la Confédération.

La réforme de la fiscalité des entreprises devrait profiter à l'AVS à hauteur de 2,1 milliards. La commission de l'économie du Conseil des Etats propose sans opposition de remanier le Projet fiscal 2017 en ce sens au lieu de revaloriser les allocations familiales.

La réforme est importante, urgente mais elle court aussi le risque d'un échec, a souligné le président de la commission Pirmin Bischof (PDC/SO) mercredi devant la presse. La nécessité d'un volet social a été reconnue pour ne pas reproduire le fiasco de la première mouture de réforme en février 2017.

Mieux vaut miser sur l'AVS

Le Conseil fédéral prévoyait déjà un tel volet. Les montants minimaux des allocations familiales devaient être relevés de 200 à 230 francs par enfant et de 250 à 280 francs par jeune en formation. La facture aurait été répartie entre les entreprises, les indépendants, les pouvoirs publics, l'assurance chômage et les personnes sans activité lucrative.

Il ne s'agit pas d'une compensation assez importante, a toutefois expliqué Pirmin Bischof. Notamment en Suisse romande, où seul Neuchâtel serait concerné, les autres cantons versant déjà plus que le minimum requis. Les allocations ne profitent en outre qu'aux personnes ayant des enfants, alors que l'AVS est l'affaire de tous.

2,1 milliards

Le concept retenu par la commission prévoit que chaque franc d'impôt que la nouvelle réforme ferait perdre à la Confédération, les cantons ou les communes devrait être "compensé" par un franc au profit de l'AVS. En tenant compte des mesures déjà annoncées par la Confédération et les cantons ainsi que des décisions prises par la commission sur d'autres points de la réforme, l'AVS devrait bénéficier de 2,1 milliards de francs.

Ce montant proviendrait de trois sources différentes. Le taux de cotisation serait augmenté de 3 pour mille (0,15% pour l'employeur et 0,15% pour le salarié), ce qui rapporterait 1,2 milliard. L'intégralité du pour-cent démographique de la TVA irait à l'AVS (520 millions).

Enfin, la contribution de la Confédération au 1er pilier serait augmentée de 385 millions. Cette dernière somme sera adaptée en fonction des autres décisions que prendra la commission lorsqu'elle finalisera la réforme le 24 mai. Le Conseil des Etats devrait se prononcer le 7 juin, le National à l'automne et le dossier devrait être bouclé à cette échéance.

ATS

À lire aussi...

Fiscalité des entreprisesFiscalité des entreprises: la base d'imposition des dividendes devrait être relevée à au moins 70%Fiscalité des entreprises: la base d'imposition des dividendes devrait être relevée à au moins 70%

EconomieLa réforme de la fiscalité des entreprises est désormais entre les mains du ParlementLa réforme de la fiscalité des entreprises est désormais entre les mains du Parlement

EconomieRéforme de la fiscalité des entreprises: il y a urgence, dit Ueli MaurerRéforme de la fiscalité des entreprises: il y a urgence, dit Ueli Maurer

FiscalitéFiscalité: la nouvelle mouture de la réforme de l'imposition des entreprises prévoit une hausse des allocations familialesFiscalité: la nouvelle mouture de la réforme de l'imposition des entreprises prévoit une hausse des allocations familiales

impositionFiscalité: la Suisse centrale, Zoug en tête, reste championne des impôts modérés, Fribourg et Valais restent devant chez les RomandsFiscalité: la Suisse centrale, Zoug en tête, reste championne des impôts modérés, Fribourg et Valais restent devant chez les Romands

Top