21.11.2018, 08:52

Zurich: un enseignant installe pour 70’000 francs de matériel dans sa classe puis démissionne

chargement
L'enseignant avait investi 70'000 francs pour équiper sa salle de classe d'ordinateurs, de nouvelles chaises de bureau et de matériel pédagogique.

Enseignement Un enseignant de Schlieren, dans le canton de Zurich, a investi à titre privé pour 70’000 francs d’ordinateurs, chaises et autres outils pédagogiques pour sa classe. Mal lui en a pris, puisque ses supérieurs lui ont demandé de débarrasser ce matériel. Frustré, l’enseignant a donné sa démission.

Il pensait offrir des conditions de travail optimales à ses élèves, il se retrouve finalement sans emploi. Enseignant à la Schulhaus Kalktarren de Schlieren, dans le canton de Zurich, Stefan Achermann avait installé pour 70’000 francs de matériel pédagogique dans sa classe. Un montant investi à titre privé, et qui comprenait des ordinateurs, de nouvelles chaises de bureau, ainsi que divers outils scolaires destinés à la géométrie, au dessin, à la physique et à la chimie, rapporte 20 Minuten

Mal lui en a pris. Vendredi, les responsables de l’établissement ont effet exigé qu’il débarrasse les nouveaux ordinateurs d’ici au printemps 2019, afin que tous les élèves et professeurs travaillent dans les mêmes conditions. Une décision qui a passablement déçu l’enseignant de 54 ans. «J’ai créé pour moi et mes élèves une petite oasis où nous pouvions être à l’aise. C’est le cœur lourd que j’ai décidé de quitter mon travail après dix ans», confie-t-il sur le site du média alémanique.  

Les élèves soutiennent leur prof

Au sein de la Shulhaus Kalktarren, ce départ pourrait laisser un grand vide. Car en plus des deux classes de niveau secondaire dans lesquelles il enseigne, Stephan Achermann dispense de nombreux cours supplémentaires dans le domaine de l’informatique. Très fréquentés jusqu’à présent, ceux-ci devront être supprimés. De quoi laisser un goût amer aux étudiants, qui ont lancé ce mardi une pétition en soutien à l’enseignant. Selon le site de la Limmattaler Zeitung, 41 paraphes auraient déjà été récoltés.

«Monsieur Achermann est très populaire dans notre école. S’il s’en va, ses cours qui nous sont très utiles vont disparaître», confie l’un des étudiants à 20 Minuten. «C’est un sentiment merveilleux que de constater le soutien de mes élèves. Si la direction de l’école me permet d’utiliser mon matériel, je pourrais pourquoi pas retirer mon avis de départ», rétorque quant à lui le principal intéressé. 

De leur côté, les responsables de l’établissement expliquent que diverses transformations visant à adapter les salles de classe à un nouveau concept informatique sont déjà en cours de route.

Par ailleurs, les équipements achetés par Stephan Achermann pourraient comporter un risque pour la sécurité, puisqu’ils ne seraient pas entretenus par le service informatique de l’école. «Nous avons demandé à l’enseignant de démanteler ses installations privées pour que la salle puisse être réaménagée comme nous l’avions initialement prévu», explique Bea Krebs. Selon 20 Minuten, les chaises de bureau et le matériel pédagogique n’ont en revanche posé aucun problème. 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

TélévisionLe toutou d’un Saint-Preyard débarque sur les écrans suissesLe toutou d’un Saint-Preyard débarque sur les écrans suisses

sociétéLe Conseil fédéral veut faciliter les procédures pour les personnes qui souhaitent changer de sexeLe Conseil fédéral veut faciliter les procédures pour les personnes qui souhaitent changer de sexe

JusticeL’interdiction d’entrée en Suisse d’un djihadiste présumé est annuléeL’interdiction d’entrée en Suisse d’un djihadiste présumé est annulée

SantéInitiative contre la publicité pour le tabac: le Conseil fédéral recommande son rejetInitiative contre la publicité pour le tabac: le Conseil fédéral recommande son rejet

AnniversaireCentrale nucléaire: il y a 50 ans, le premier réacteur de Beznau entrait en serviceCentrale nucléaire: il y a 50 ans, le premier réacteur de Beznau entrait en service

Top