Donald Trump
 21.12.2018, 06:56

États-Unis: le ministre de la Défense Jim Mattis démissionne après l’annonce de Trump sur la Syrie

chargement
Le ministre américain de la Défense James Mattis a rappelé au président les devoirs des États-Unis envers leurs alliés.

États-Unis Alors que Donald Trump a pris la décision de retirer les quelque 2000 soldats américains déployés en Syrie, le ministre de la Défense Jim Mattis a préféré quitter ses fonctions. Sa lettre de démission a fait l’effet d’une bombe à Washington.

Le ministre américain de la Défense Jim Mattis a présenté sa démission jeudi dans une lettre soufflet à Donald Trump. Il y rappelle notamment au président les devoirs des Etats-Unis envers leurs alliés, au lendemain de l’annonce du retrait américain de Syrie.

Le départ de cet homme d’expérience est un coup dur pour le tempétueux président des Etats-Unis qui apparaît de plus en plus isolé. Très respecté sur la scène internationale, il incarnait une forme de stabilité au sein d’une administration traversée de secousses.

 

 

Dans un courrier adressé au locataire de la Maison Blanche, cet ex-général des Marines de 68 ans, insiste sur la nécessité pour les Etats-Unis de «traiter les alliés avec respect». Il marque ainsi implicitement son désaccord avec un président qui a pris pour cible, un à un, au cours des derniers mois, les dirigeants des principales puissances occidentales.

«La force de notre nation est inextricablement liée à la force de notre système unique et complet d’alliances et de partenariats», écrit le chef du Pentagone, rappelant au président que «les 29 démocraties de l’Otan ont démontré la solidité de leur engagement en combattant à nos côtés après les attaques du 11-Septembre contre l’Amérique».

«Je pense que me retirer est la bonne chose à faire», ajoute-t-il dans ce courrier qui a eu l’effet d’un coup de tonnerre à Washington.

«Lisez sa lettre!»

Nombre d’élus des deux bords ont exprimé leur déception, voire leur inquiétude. «C’est un jour très triste pour notre pays», a lancé Nancy Pelosi, chef des démocrates à la Chambre des représentants. «Lisez sa lettre! Je pense que tout le monde dans le pays devrait lire sa lettre de démission», a-t-elle ajouté.

En écho, Chuck Schumer, chef de la minorité démocrate au Sénat, a déploré le départ de l’un des «rares symboles de force et de stabilité» au sein de l’équipe au pouvoir.

 

 

«Le général Mattis donnait au président un avis qu’il aurait dû entendre», a tweeté le sénateur républicain Ben Sasse. «L’isolationnisme est une stratégie faible qui va nuire aux Américains». Dans un communiqué cinglant, le républicain Marco Rubio a jugé, à la lecture de la missive, que les Etats-Unis s’engageaient vers «une série de graves erreurs politiques» qui pourraient abîmer durablement ses alliances.

 

 

Sur Twitter, Donald Trump n’a pas parlé de démission, indiquant simplement que Jim Mattis quitterait ses fonctions «à la fin de février» et qu’il nommerait un successeur «prochainement»

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

ConflitTrump envisage un retrait complet des troupes américaines en SyrieTrump envisage un retrait complet des troupes américaines en Syrie

tensionsSyrie: Trump prévient la Russie que les Etats-Unis vont tirer des missiles sur le régime d'AssadSyrie: Trump prévient la Russie que les Etats-Unis vont tirer des missiles sur le régime d'Assad

EconomieLe président américain Donald Trump participera au Forum économique de DavosLe président américain Donald Trump participera au Forum économique de Davos

MigrationMigration: Donald Trump et le président mexicain s’entretiennent pour trouver des solutionsMigration: Donald Trump et le président mexicain s’entretiennent pour trouver des solutions

Top