06.06.2019, 05:00

Paroles de pendulaires [1/3]: le vélo, bon pour la tête et le corps

Premium
chargement
Raphaël Charles fait chaque jour le trajet Prangins-Lausanne en vélo électrique.

Mobilité Vélo, voiture ou transports publics: ces pendulaires témoignent de leur quotidien. Relier Prangins à Lausanne chaque jour à vélo électrique: c’est le choix qu’a fait Raphaël Charles, pour faire du sport et se libérer l’esprit.

Il fait chaque jour 76 kilomètres à vélo en environ deux heures. Cette activité, c’est le trajet d’un pendulaire peu commun, Raphaël Charles, qui a décidé d’aller à son travail à Lausanne à vélo électrique. 

Pourtant, a priori, ce Pranginois n’est pas particulièrement mordu de vélo sur route. Lui, il préfère le VTT, en pleine nature. Ayant travaillé pendant 22 ans à Changins, celui qui est aussi président de l’association Pro Vélo LaCôte se rendait à son travail en cinq minutes à bicyclette.

Cette habitude, cet...

À lire aussi...

MobilitéParoles de pendulaires [2/3]: le train, du temps libre à cultiverParoles de pendulaires [2/3]: le train, du temps libre à cultiver

MobilitéParoles de pendulaires [3/3]: en voiture à Genève, coûte que coûteParoles de pendulaires [3/3]: en voiture à Genève, coûte que coûte

Top