Paléo
 19.07.2018, 18:30

Paléo: le rap romand est devenu tendance

Premium
chargement
De gauche à droite, les trois rappeurs du XTRM Tour: Di-Meh, Makala et Slimka (en train de surfer sur le public). Une ambiance folle émane de leurs concerts.

Paléo 2018 Vendredi, les rappeurs genevois Di-Meh, Slimka et Makala feront halte à Paléo. Loin de simplement surfer sur la nouvelle vague hip-hop francophone, le trio a développé sa propre identité et draine un public toujours plus important.

C’est un retour de flamme, une déferlante. Au second plan durant de longues années, après une période dorée au milieu des années 1990, voilà que le rap - en particulier francophone – détrône à nouveau les groupes à guitares, reléguant les rock stars au rang de figures un peu ringardes. «Il y a un vrai renouvellement de la scène hip-hop depuis deux ou trois ans», expliquait Dany Hassenstein, programmateur de Paléo, lors de la sortie du...

À lire aussi...

LoisirsNouvel âge d’or pour le hip-hopNouvel âge d’or pour le hip-hop

Top