Paléo
 20.07.2018, 09:27

Paléo: les premiers coups de cœur de la rédaction

chargement
La Pegatina fait partie des premiers coups de coeur de la rédaction.

Paléo 2018 Au terme des trois premiers jours de Paléo, nos journalistes dressent un premier bilan des concerts les plus marquants.

Le coup de coeur de Laura Lose:

  • La Pegatina, mercredi

Une fête sautillante, concentré de joie. Le retour du ska a plu: les chants des spectateurs après la fin du concert en sont témoins.

Le coup de coeur d'Antoine Guenot:

  • Lysistrata, mercredi

Alors que The Killers labouraient la Grande Scène à coups de rock FM, les trois Français de Lysistrata dégoupillaient au Détour leurs morceaux math-rock d’une efficacité redoutable à grand renfort de stroboscopes. Intense, radical, une véritable claque.

Les coups de coeur d'Alexandre Caporal:

  • Angèle, mercredi

Elle n’a pas encore sorti de disque qu’elle crée déjà l’événement. La nouvelle pop-star belge a enflammé le Club Tent, qui débordait de monde jusqu’aux stands.

  • Charlotte Cardin, mardi

Malgré la lourde tâche d’ouvrir le festival, la Montréalaise Charlotte Cardin a réussi à envoûter le Club Tent avec sa voix soul.

Le coup de coeur de Maxime Maillard:

  • Sombre Sabre, mercredi

Le quatuor techno-rock formé à La Chaux-de-Fonds a enflammé le Club Tent avec ses notes vrillées et ses nappes tribales. Une vraie plongée expérimentale dans les limbes du son.

Le coup de coeur de Gilles Biéler:

  • Algiers, mardi

L’âge de jouer vrai, et fort. On s’attendait à ce que ce soit bien, ça a été mieux encore. Des musiciens exceptionnels, une attitude pleine, de la sueur, pour un concert d’une intensité folle.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

InterviewPaléo: trois questions au groupe Sombre SabrePaléo: trois questions au groupe Sombre Sabre

Top